Chrysler 200 2015: Combien êtes-vous prêt à mettre?

La nouvelle berline intermédiaire repose sur une plateforme Alfa Romeo

La Chrysler 200 2015, qui a été complètement redessinée, est une intermédiaire du fabricant italo-américain. Elle repose sur une plateforme Alfa Romeo et affiche de nouvelles caractéristiques techniques qui tenteront de faire oublier le souvenir de la compétente mais bien peu spectaculaire 200 d’antan. Les berlines intermédiaires ne sont peut-être pas les voitures les plus populaires au Canada, mais Chrysler a connu un certain succès dans ce segment et tente d’y solidifier son emprise sur la première place avec la nouvelle 200.

Le constructeur espère le faire de deux façons : offrir du style et de la valeur. La Chrysler 200 2015 vise à dépasser ses rivales que sont les Ford Fusion, Toyota Camry, Honda Accord  et Hyundai Sonata, et ce, tout en dégageant un environnement visuel intérieur beaucoup plus agréable qui correspond au positionnement de Chrysler comme produit de prix intermédiaire.

Proposer de la valeur dans l'industrie de l’automobile est une tactique consacrée qui se heurte à un problème très spécifique : cela peut parfois élargir le fossé entre la version d'entrée de gamme et la version de luxe d'une voiture; alors, conduire successivement les deux versions peut donner l’impression de conduire deux modèles complètement différents. Ç’a été le cas de la Chrysler 200 2015.

Une nouvelle nomenclature pour les moteurs
Chrysler a adopté une nouvelle nomenclature plus significative pour ses moteurs; c’est le cas du 4 cylindres de 2,4 litres Tigershark qu’on trouve sous le capot de la Chrysler 200 2015 de base (et de certaines autres versions). Cette mécanique n’est pas à dédaigner car elle génère 184 chevaux et un couple de 173 livres-pied; ainsi motorisée, la berline se déplace allègrement. La boîte de vitesse automatique à 9 rapports qui y est jumelée n'est cependant pas aussi brillante. Conçue pour améliorer le plus possible la consommation de carburant, cette boîte automatique devient très agressante avec ses passages de rapport saccadés et difficiles, en particulier quand on passe du premier au deuxième rapport à mi-puissance. En rétrogradation forcée, on a l’impression que la boîte hésite entre trois rapports avant de choisir le bon, ce qui induit un léger décalage quand on tente de compléter une manœuvre de dépassement le plus rapidement possible.

Le Pentastar, pour ceux qui aiment conduire
Par contre, on peut se procurer la Chrysler 200 2015 avec un V6 Pentastar de 3,6 litres, et le couple additionnel produit par cette mécanique vient compenser le fonctionnement saccadé de l'automatique. Ce n'était pas une surprise pour moi puisque j’ai fait l’essai du Pentastar installé sous le capot du Jeep Cherokee (qui est également livré avec la nouvelle boîte à 9 rapports) et j’ai obtenu des résultats similaires. Le V6 développe une puissance de 295 chevaux et produit un couple de 262 livres-pied et, contrairement au 4 cylindres, il est offert avec la traction ou la transmission intégrale. La différence fondamentale entre les deux mécaniques, c’est que le V6 transforme un modèle de base insipide en une voiture sensiblement plus intéressante.

Un habitacle chaud et confortable
En plus du travail effectué sur la carrosserie qui fend maintenant l’air avec plus de grâce que jamais, la Chrysler 200 2015 a subi un remodelage considérable de son habitacle; voilà qui la porte au sommet de la catégorie en termes de qualité de construction et de finition. Grosso modo, c’est un succès. On y trouve un nouveau bouton rotatif sélecteur de vitesse qui libère suffisamment d'espace dans la console centrale pour créer une zone de rangement intéressante ainsi qu'une profonde pochette sous les porte-gobelets. On a également amélioré la disposition du tableau de bord en intégrant une petite section de contrôle de la température nichée sous un écran tactile ACL de 5 pouces (modèle Limited) ou sous un écran Uconnect de 8,4 pouces (modèles haut de gamme). Le système Uconnect est le meilleur de l'industrie en matière d’interface dans un véhicule, et la Chrysler 200 comporte aussi un écran ACL dans la section des jauges qui peut être configuré par le conducteur.

La Chrysler 200 est une intermédiaire qui offre suffisamment d’espace pour les occupants à l’avant et à l’arrière. Je mets un bémol, cependant. Comme la 200 repose sur une version allongée de la plateforme qu’utilise la berline compacte Dodge Dart, et comme sa ligne de toit arrière affiche une courbe assez prononcée, j'ai dû me contorsionner pour m’assoir à l'arrière de la voiture. Et je ne suis pas un homme de grande taille − si je l'étais, je pense que ç’aurait été encore plus difficile. De toute évidence, Chrysler a sacrifié le côté pratique pour le style à ce chapitre, et je me pose des questions sur cette approche.

Une 200 pour tous les budgets et pour tous les types de conducteurs
Le prix de base de la Chrysler 200 2015 est établi à 22 485$. Cependant, si vous choisissez un modèle plus haut de gamme comme les 200 Limited, S et C, vous pourriez éventuellement vous retrouver avec un prix légèrement sous les 40 000$ pour un modèle entièrement équipé. L’échelle de prix est donc très étendue et rapproche la 200 de rivales comme la Toyota Camry et la Honda Accord si l’on tient compte des options.

C'est important, car vous devrez opter pour le V6 ainsi que pour le système Uconnect si vous voulez tirer le meilleur parti de cette berline : le modèle d'entrée de gamme de la 200 n'est pas aussi intéressant que certains ténors comme la Ford Fusion. En fin de compte, c'est en parlant de puissance que Chrysler risque d’attirer les familles et non pas en parlant de budget de 25 000$ ou moins. Néanmoins, peu importe combien vous paierez, cependant, vous aurez du mal à vous glisser sur le siège arrière!

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Chrysler 200 2015

Options

n.d.

Concurrents

Chevrolet Malibu, Ford Fusion, Honda Accord, Hyundai Sonata, Kia Optima, Mazda6, Nissan Altima, Subaru Legacy, Toyota Camry

Points forts

Carrosserie stylisée
Habitacle bien ficelé
Système Uconnect excellent
V6 le plus puissant du segment
Transmission intégrale maintenant offerte
Consommation de carburant améliorée

Points faibles

Accès difficile au siège arrière
Boîte de vitesses à 9 rapports rugueuse avec le moteur à 4 cylindres
Freins qui n’inspirent pas confiance
Confortable mais pas plaisante à conduire

Fiche d'appréciation

Consommation

80.0 %

Valeur subjective

80.0 %

Esthétique

80.0 %

Confort

80.0 %

Performance

70.0 %

Appréciation générale

80.0 %