Chrysler rappelle plus de 842 000 véhicules à travers le monde

De ce nombre, 442 000 véhicules ont été vendus aux États-Unis, près de 75 000 au Canada, environ 10 000 au Mexique, tandis que les autres ont été vendus un peu partout à travers le monde.

Ici, ce sont les appuie-têtes et les coussins gonflables qui sont fautifs.

 

Selon Transports Canada


Sur certains véhicules, le voyant d'avertissement des coussins gonflables pourrait s'allumer à cause d'une défaillance électrique dans le module de contrôle du système de retenue des occupants (ORC). En conséquence, les appuie-têtes actifs (AHR) pourraient ne pas se déployer lors d'une collision arrière (où leur déploiement est justifié), ce qui pourrait augmenter les risques de blessures pour les passagers des sièges avant.

Correction : les concessionnaires devront reprogrammer le module d'alimentation totalement intégré (TIPM) ou remplacer le module ORC, comme requis. Au Canada, 25 546 véhicules sont touchés par ce rappel.

 

Les véhicules concernés sont :


Chrysler 200, Sebring et Dodge Avenger des années 2011 à 2013.
Dodge Nitro de 2011 et 2012.
Jeep Liberty de 2011 à 2013.

Le constructeur américain rappelle également 282 000 minifourgonnettes Chrysler Town & Country et Dodge Grand Caravan, ainsi que le RAM Cargo, tous de l’année-modèle 2013, pour une défectuosité dans le système de coussin gonflable latéral. Les concessionnaires devront reprogrammer le module de contrôle du système de retenue des occupants (ORC). Pour le Canada, ce sont 49 282 véhicules qui sont rappelés pour ce défaut de fabrication.

Finalement, 40 minifourgonnettes Chrysler Town & Country et Dodge Grand Caravan 2013 vendues au Canada sont rappelées : le système de retenue des occupants (ORC) a été configuré par un logiciel incorrect. Par conséquent, le coussin gonflable pourrait ne pas se déployer, lorsque nécessaire. Les concessionnaires devront remplacer le logiciel.