Citroën et l'Art au Rétromobile 2012

À l’occasion du salon Rétromobile 2012, Citroën a présenté une exposition inédite dédiée à l’art.

En mettant en scène des oeuvres exceptionnelles, la marque rappelle ainsi que, tout au long de son histoire, Citroën a été source d’inspiration, source de création, source de passion pour des générations d’artistes. C’est l’entité CITROËN HERITAGE – en charge de la gestion du patrimoine historique de la marque – qui organise cette exposition permettant de découvrir ou de redécouvrir des oeuvres, souvent méconnues, de créateurs qui ont marqué la scène artistique française et internationale.

Si certains d’entre eux ont travaillé pour Citroën – comme Flaminio Bertoni, Pierre Louÿs – d’autres ont utilisé des modèles de la marque comme supports artistiques – Victor Vasarely, Jean-Pierre Lihou, Françoise Nielly…–, certains même les ont détournés pour concevoir de nouvelles créations – Bernard Rancillac, César, Ora-ïto. Cette exposition démontre une fois de plus les valeurs communes d’audace, de créativité ou encore d’innovation, que Citroën partage avec le monde de l’art.

Un monde qu’elle ne cesse de soutenir depuis plus de 90 ans. Rétromobile est également l’occasion pour la marque de fêter les anniversaires : les 30 ans de la Citroën BX et les 80 ans de la Citroën Rosalie.

Des artistes chez CITROËN
Si Citroën occupe une place à part dans la création automobile, c’est peut-être parce que depuis ses débuts, en 1919, la marque entretient avec le monde des arts une relation très forte voire fusionnelle. En effet, en 1923, Pierre Louÿs, affichiste de talent et salarié de la marque, conçoit déjà des publicités Citroën. Un peu plus tard, en 1932, c’est à un sculpteur et non à un industriel, Flaminio Bertoni, que la marque confie la création de ses nouveaux modèles.

Des modèles qui deviendront mythiques telle la Citroën Traction Avant ou encore la Citroën DS qui reçoit, dès ses débuts, le prix d’honneur à la Triennale de Milan. Un peu plus tard, pour célébrer le 60e anniversaire des premières concessions Citroën, c’est au peintre Bernard Buffet que la Marque demande la réalisation de lithographies numérotées d’une de ses aquarelles.