Les 10 clowns les plus terrifiants du petit et du grand écran

par Patrick Robert le 9 septembre 2016
La Maison des 1000 morts (v.o. : House of 1000 Corpses)

La peur des clowns est devenue tellement courante qu’elle possède même son propre nom, la coulrophobie. Si vous éprouvez un malaise devant les nez rouges et les chaussures trop grandes, les dix clowns suivants, qui comptent parmi les plus terrifiants du petit et du grand écran, ne vous aideront probablement pas à surmonter votre phobie.

 

Les Klowns (Les Clowns tueurs venus d’ailleurs, v.o. : Killer Klowns From Outer Space)

Crédit photo: Trans World Entertainment

Des monstres de l’espace ressemblant à de simples clowns débarquent sur notre planète et se lancent dans un carnage sanglant, enrobant les cadavres de leurs innocentes victimes dans de la barbe à papa. À lui seul, ce film culte des années 1980 a largement contribué à l’explosion des cas de coulrophobie… 

 

Violator (Spawn)

Crédit photo: New Line Cinema

Derrière ses apparences de clown obèse et grotesque, le Violator est en fait un démon envoyé sur Terre pour surveiller Spawn, et ce roi du mauvais goût, qui mange de la pizza couverte de vers, a carrément volé la vedette au héros dans l’adaptation cinématographique plutôt médiocre de la bande dessinée.

 

La poupée de clown (La Vengeance des Fantômes, v.o. : Poltergeist)

Crédit photo: MGM/UA Entertainment

Il ne s’agit peut-être que d’une poupée, mais Steven Spielberg et Tobe Hooper ont tout de même réussi à traumatiser une génération entière de jeunes cinéphiles avec ce clown possédé par un esprit malin, qui a failli étouffer pour vrai le comédien jouant Robbie lors de la fameuse scène de La Vengeance des Fantômes.

 

Stitches (Mourir de rire, v.o. : Stitches)

Crédit photo: MPI Media Group

Victime d’un bête accident alors qu’il animait une fête d’anniversaire, Stitches revient d’entre les morts quelques six années plus tard afin de donner une bonne leçon aux jeunes qui l’ont tué, dans ce film à l'humour vraiment tordu qui prouve qu’il vaut mieux ne pas provoquer la colère d’un clown.

 

Le Joker (Le Chevalier Noir, v.o. : The Dark Knight)

Crédit photo: Warner Bros. Pictures

Il ne vient peut-être pas du monde de l’horreur, mais son amour pour le chaos et la violence gratuite ont fait du Joker, l’ennemi juré de Batman, l’un des clowns les plus dérangeants (et dérangé) de toute la culture populaire, surtout lorsqu’il est interprété par le défunt Heath Ledger.

 

Le clown zombie (Zombieland)

Crédit photo: Columbia Pictures

En plus de mélanger habilement comédie et horreur, Zombieland combine les deux pires phobies de son personnage principal (et de bien des gens), soit les clowns et les morts-vivants, pour donner naissance à un monstre qui, malgré une très brève apparition à l’écran, a su laisser une impression durable.

 

Pogo le clown (Gacy)

Crédit photo: Lionsgate

Lorsqu’il n’est pas en train de mettre de la chaux dans son sous-sol pour faire disparaître les cadavres des jeunes homosexuels qu’il assassine sauvagement, John Wayne Gacy revêt son costume de Pogo le clown, et va divertir les enfants. Plus lugubre encore, le tueur en série dont s’inspire le film a vraiment existé!

 

Twisty (Histoire d’horreur : Freak Show, v.o. : American Horror Story: Freak Show)

Crédit photo: 20th Century Fox Television

Il y a des clowns tristes, et il y a Twisty. Injustement accusé d’abuser des enfants par ses collègues du cirque, l’attardé mental a tenté de s’enlever la vie en se tirant dans la bouche avec une carabine et depuis, il ne comprend pas pourquoi il terrorise les jeunes qu’il veut pourtant amuser, puisqu’il arbore un si beau sourire…

 

Captain Spaulding (La Maison des 1000 morts, v.o. : House of 1000 Corpses)

Crédit photo: Universal Pictures

Propriétaire d’une station-service et d’un musée honorant les monstres et les tueurs en série, le Captain Spaulding n’est pas seulement le plus sale et le plus vulgaire des clowns: avec sa famille de désaxés, ce sinistre bouffon torture et assassine aussi les touristes ayant le malheur de s’aventurer dans son établissement. 

 

Pennywise (Ça, v.o.: It)

Crédit photo: Warner Bros. Television

Adapté du roman de Stephen King, Ça met en vedette un clown démoniaque vivant dans les égouts qui kidnappe les enfants, et 26 ans après la sortie de la minisérie, Pennywise demeure le pire cauchemar de tous les coulrophobes. Souhaitons que Bill Skarsgård, qui reprendra le rôle dans un remake à paraître en 2017, saura nous effrayer autant que Tim Curry.