ComicCon de Montréal : Entrevue avec Josh Adams

Même s’il n’a que 24 ans, les illustrations de Josh Adams se retrouvent déjà dans House of Mystery et The Astonishing X-Men Motion Comic, mais il a aussi collaboré à plusieurs séries de télévision comme Doctor Who, Battlestar Galactica, La porte des étoiles ou Chasseurs de fantômes. Ztélé a profité de son passage au ComicCon de Montréal pour lui poser quelques questions.

Il est difficile de ne pas mentionner que tu es le plus jeune fils de Neal Adams, qui est une sorte de légende dans le monde de la bande dessinée…

JA - Neal Adams (qui signe des autographes au kiosque à côté) - Une sorte de légende?

Oui, une sorte de légende (rires). Que dirais-tu qu’il t’a appris du métier?

JA - La réponse courte : la discipline. Mais en fait, il est la raison pour laquelle je fais des bandes dessinées. C’est là-dedans que j’ai grandi, l’industrie du comic book est comme une famille pour moi… C’est mon père, mais il m’a aussi élevé au sein d’une plus grande famille composée d’artistes, d’écrivains, d’éditeurs, tout le monde du milieu… C’est donc très naturel pour moi d’y évoluer.

Skecth

Mais en même temps, n’est-ce pas à la fois une bénédiction et une malédiction? Sens-tu que tu dois faire tes preuves?

JA - Il y a certainement des standards plus élevés pour juger les artistes de deuxième génération… Mais je vois cela davantage comme un défi qu’une malédiction, et ça rend mon travail encore plus stimulant.

En plus d’illustrer pour Marvel et DC, tu as aussi collaboré à plusieurs séries du petit écran… Comment en es-tu venu à travailler pour la télévision?

JA - J’ai commencé à la télévision en fait. J’ai obtenu un stage à la chaîne SyFy, ils me demandaient de dessiner des tonnes de trucs… J’ai dessiné des story-boards, des concepts graphiques… C’était un véritable boulot bien plus qu’un stage. Quand j’ai finalement terminé l’école, je leur ai dit “maintenant, vous devez me payer”. Ils m’ont engagé, et tout est parti de là.

Josh Adams

Est-il plus compliqué de produire des illustrations pour une série télévisée que pour une bande dessinée?

JA - C’est très différent. Travailler pour la télévision demande plus d’expérimentation. Tu peux faire ce que tu veux avec une bande dessinée. L’éditeur te dit ce qui ne marche pas, il indique quelle retouches y apporter et c’est terminé. Pour la télévision, tu fais dix concepts différents, ils en jettent neuf et te demandent de modifier celui qui reste. Il y a des questions de budget, on va me dire que la production ne peut pas se payer un si gros vaisseau, mais il y aussi dix personnes impliquées dans le projet, chacune avec leur propres idées. Et la plupart du temps, elles sont meilleures que les miennes (rires).

Sketch 2

Tu as également des projets solos. On attend encore ta série web annoncée l’an dernier, intitulée Adam, Eve & Steve. De quoi est-ce que ça va parler?

JA - Et bien, ça va parler d’Adam, d’Ève… et de Steve (rires)…

Oui, mais qui est Steve? Il n’est pas dans la Bible…

JA - Non, il n’est pas dans la Bible…Sérieusement, vous allez devoir lire la bande dessinée pour le savoir…

Et quand pourrons-nous la lire?

JA - Je travaille là-dessus en ce moment même, les deux premiers mois sont prêts, ça va paraître à chaque semaine. Je devrais faire une annonce officielle très bientôt, mais j’apprends de mes erreurs (rires)… Je vais donc me retenir d’annoncer quoi que ce soit pour l’instant…