ComicCon de Montréal : Questions et réponses avec Jason Momoa

Jason Momoa alias Ronon Dex dans La porte d'Atlantis et Khal Drogo dans Le trône de fer.
Même s’il a repris le rôle de Conan au cinéma dans la version de 2011 et qu’il a participé aux séries télévisées Baywatch et Stargate : Atlantis, Jason Momoa est surtout connu pour son personnage de Khal Drogo dans Game of Thrones. Il était présent au ComicCon de Montréal. En lisant notre compte-rendu de l’événement, vous pourrez constater que le comédien possède un excellent sens de l’humour. 
 
Qu’est-ce qui vous a donné envie de devenir un acteur?
 
Jason Momoa : Les femmes, et l’argent (rires). Non. C’est une pure chance que je pratique ce métier. J’ai grandi dans une famille qui est une sorte de légende hawaïenne du surf. Alors que je fréquentais encore l’école, j’ai vu un film mettant en vedette des surfeurs de vague, et je me suis dit que je voulais faire ça moi aussi, et que j’allais suivre les traces de ma famille. À l’âge de 19 ans, je suis allé vivre chez mon père durant les vacances d’été. Une émission de télévision est venue tourner sur place. Ils cherchaient à combler un rôle masculin et un rôle féminin, et mon cousin m’a convaincu d’aller aux auditions avec lui pour reluquer toutes les jolies femmes qui y seraient (rires). Et nous y sommes allés (rires). 
 
Jason Momoa
 
C’est comme ça que j’ai eu mon premier rôle, et je ne suis jamais retourné à l’école. C’était une expérience fantastique. J’étudiais en sciences à l’Université, mais en jouant pour la première fois, j’ai eu un coup de foudre pour ce métier qui permet d’étudier la vie. Qui permet de faire n’importe quoi. Je peux sauver des galaxies, briser le cou d’un homme à mains nues ou décapiter des gens, sans même être inquiété par la police (rires). On peut étudier la vie quand on est acteur. C’est le métier qui m’a trouvé, et j’ai eu juste assez d’intelligence pour ne pas tout faire foirer (rires).
 
J’adore votre personnage de Khal Drogo dans Game of Thrones. Pourriez-vous dire quelque chose en Dothraki?
 
Jason Momoa (avec la voix de Drogo) : Jalan atthirari anni (applaudissements nourris). Ça veut dire : « lune de ma vie ». Voilà. 
 
Jason Momoa
 
Avez-vous lu les livres de Game of Thrones?
 
Jason Momoa : Oui, j’ai lu les romans. Dès le début ça m’a impressionné… Je n’avais jamais lu un bouquin aussi gros auparavant (rires). Sans aucune image (rires). Après l’avoir terminé, je me suis félicité : « Tu as fait du bon boulot, tu es un bon Jason! » (rires). J’ai tout de suite aimé ce personnage. Je pense sincèrement - et je sais que George et toute l’équipe sont d’accord avec moi sur ce point - que nous lui avons donné vie dans l’émission. C’était déjà un personnage solide dans le roman, mais je suis très fier de mon interprétation. Une fois que j’ai lu les livres, il n’était pas question qu’une autre personne sur Terre décroche le rôle : c’est moi qui allais le jouer (applaudissements)! J’ai fait des menaces de mort à plusieurs comédiens (rires). 
 
Jason Momoa
 
Si vous n’aviez pas eu le rôle de Drogo, qui auriez-vous voulu incarner dans la série?
 
Jason Momoa : The Imp (rires)! 
 
Avez-vous déjà joué des tours sur le plateau de Game of Thrones?
 
Jason Momoa : J’aime beaucoup les mauvais coups, sauf quand je suis la victime (rires). C’était durant un moment un peu inconfortable, lors du dernier jour de tournage à Belfast. On était en décembre, il faisait froid, et j’étais nu (rires). Emilia (Clarke) était nue. Je devais marcher à travers la pièce. J’ai alors pensé que ça serait drôle de couvrir mon… engin avec différents trucs (rires). J’ai pris une espèce de bas rose avec des poils, et je l’ai utilisé pour recouvrir mon… appareil (rires). C’était un très gros bas (rires). (Il prend un ton viril) J’ai alors saisi une chemise d’enfant, et j’ai coupé une manche pour recouvrir mon membre (rires). Donc, je me promenais sur le plateau avec ce truc rose qui pendouillait. Emilia s’est mise à rire, elle ne pouvait plus s’arrêter, et le réalisateur a dû crier : « Coupez! Coupez! », parce que toute l’équipe était pliée en deux. On a bien rigolé.
 
Jason Momoa
 
 
 
Que pensez-vous de la façon dont Drogo est mort? Ce n’était pas très glorieux pour un guerrier…
 
Jason Momoa : Tu veux dire qu’on m’étouffe avec un oreiller? Je pense que c’est un coup de génie de prendre le personnage le plus fort de tout cet univers, et de le tuer avec un oreiller (rires). Vraiment une brillante idée.
 
Peux-t'on s’attendre à ce que Drogo revienne dans la série?
 
Jason Momoa : Qu’en penses-tu (rires)? Je ne l’exclurais pas (une femme dans la salle s’exclame « Oh mon Dieu! » et la foule éclate de rire). C’est un monde de fantastique merveilleux où tout est possible. Après avoir lu la mort de Drogo dans le premier livre, je me suis précipité à la librairie pour acheter le second (rires). Quand j’ai vu qu’il ne revenait pas, j’ai pensé : « Quelle bande de fils de pute! » (rires). J’ai refusé de lire quoi que ce soit depuis. Vous ne me forcerez plus jamais à lire un livre (rires)! Donnons une bonne main d’applaudissements à George R.R. Martin (applaudissements). Le salaud qui m’a tué (rires).
 
Jason Momoa
 
J’ai une question plus sérieuse : comment réagissez-vous au fait que Jorah Mormont flirte avec Daenerys depuis votre décès?
 
Jason Momoa : Euh… Je préfère ne pas parler de ça (rires). J’aime bien Iain Glen, chaque fois que je le vois, on a beaucoup de plaisir ensemble, mais ce Jorah Mormont… Je n’ai jamais fait confiance à cet enfoiré (rires). 
 
Je suis un fan de votre personnage dans la série Stargate : Atlantis. Seriez-vous intéressé à reprendre le rôle pour un long-métrage?
 
Jason Momoa : Oh oui! J’ai eu beaucoup de plaisir à jouer Ronon. J’ai eu la chance de travailler avec une équipe de comédiens extraordinaires, et d’apprendre des trucs sur les scènes d’action qui m’ont servi pour Conan et Drogo. Donc, oui, j’accepterais définitivement de reprendre le rôle, mais il faudrait qu’on me paye cette fois-ci (rires). Et que je sois le personnage principal (rires). Les choses ont changé depuis ce temps-là (rires). On est encore très proches. Je viens juste de terminer un film avec David Hewlett, et c’était amusant, parce qu’il a eu la chance de me torturer. Ça s’intitule Debug
 
Jason Momoa
 
Quelle a été votre réaction quand vous avez appris que vous aviez décroché le rôle de Conan? Avez-vous senti le besoin de téléphoner Schwarzenegger?
 
Jason Momoa : Je vais peut-être choquer plusieurs personnes ici présentes, mais je n’avais jamais vu Conan. Voici pourquoi : j’ai été élevé par une mère monoparentale en Iowa, dans un petit village de campagne, sans père. Quand le film est sorti en quoi, 1981, je n’avais que deux ans (rires). Je ne l’ai donc pas vu. Je n’ai pas été élevé avec ce genre de films. Ma mère regardait Rear Window, et Gone With the Wind. J’ai grandi avec un autre style de cinéma. Ce n’est pas que je ne voulais pas voir le film, je n’en ai simplement pas eu l’occasion. 
 
J’étais par contre très familier avec travail de Robert E. Howard. Je suis un collectionneur de bandes dessinées, donc, je connaissais Conan. Je n’ai pas senti le besoin de visionner les deux long métrages originaux quand je faisais ma recherche pour le rôle. Je les ai regardés par la suite. Je pense que Schwarzenegger a accompli du très bon boulot, mais on a fait quelque chose de différent (applaudissements). Quand j’ai su que j’avais le rôle, ma réaction a été ceci (il lève les bras en l’air et se met à crier avec une voix aigüe). 
 
Quel a été votre rôle le plus marquant?
 
Jason Momoa : Le personnage de Drogo m’a forcé à repousser mes limites. Le rôle le plus exigeant physiquement a été Conan. Le film qui a le plus changé ma vie est sans doute Road To Paloma, parce que j’ai tout fait sur ce long-métrage. J’ai écrit le scénario, je l’ai réalisé, produit, j’ai fait le montage, j’ai joué dedans… C’était une grande étape dans ma carrière, donc, c’est probablement l’expérience qui m’a le plus marquée.
 
Avez-vous déjà songé à jouer dans une comédie? Vous êtes complètement hilarant (applaudissements)!
 
Jason Momoa : Merci. J’adore rire, je pense que c’est la meilleure drogue qui soit. J’aime faire rire les gens dès que j’en ai l’occasion, donc, j’espère qu’un jour, quelqu’un m’engagera dans une comédie.
 
Jason Momoa
 
On sait qu’il y aura des nouveaux Star Wars. Est-ce que vous aimeriez y tenir un rôle?
 
Jason Momoa : Il est hors de question que je joue Chewbacca (rires). J’aimerais énormément jouer dans Star Wars, c’est l’une de mes franchises cinématographiques préférées. Quand j’étais enfant, je possédais tous les jouets, j’avais même le village des Ewoks. J’ai baptisé mon chat Obi-Wan (rires). Je suis un énorme fan de Star Wars. Peut-être que je pourrais interpréter Boba Fett (applaudissements). Ou un jeune Jabba (rires).