Comment monter son propre cinéma maison sans se ruiner

par Stéphane Vaillancourt le 8 mars 2013

Le coût d’un cinéma maison pour le salon ou le sous-sol peut monter rapidement. Voici donc quelques pistes pour vous aider à cibler vos besoins et ainsi éviter de dépenser une fortune inutilement.

Téléviseur ou projecteur?

Un projecteur permet d’atteindre des tailles de projection équivalentes aux plus gros téléviseurs sur le marché – voire plus encore, mais nécessitera plus d’espace dans votre pièce, sans oublier l’installation du projecteur lui-même et de l’écran, souvent rétractable pour « sauver un mur ».
 
Les projecteurs varient évidemment en coût (on en trouve généralement de 500$ à plus de 1500$), mais aussi en caractéristiques : projection 720p ou 1080p, flux lumineux de 1500, 2000 ou 2500 lumens (facteur important si votre pièce n’est pas complètement plongée dans l’obscurité), sans parler du type de projection : DLP, 3LCD…
 
Ensuite, vient l’écran. Il existe principalement trois types d’écran : fixe, manuellement rétractable (comme un store de fenêtre) et motorisé (ce qui ne manquera pas d’épater la galerie).
 
Un écran fixe ou manuellement rétractable mesurant entre 100’’ et 120’’ se détaille entre 100$ et 225$. Attention, certains écrans pourraient offrir un meilleur contraste. Informez-vous auprès d’un conseiller si ce critère est important pour vous.
 
Du côté des téléviseurs, les prix sont maintenant très abordables, jusqu’à environ 46’’ ou 50’’. Si vous voulez une image plus grande, les prix montent en flèche, mais les téléviseurs offrent une meilleure netteté d’image qu’un projecteur qui affiche souvent une image trois fois plus grande, dans la même résolution (720p ou 1080p).
 
De plus, il sera plus simple (et moins coûteux) d’installer un téléviseur dans une pièce moins grande.
 

Le récepteur

Un cinéma maison nécessite généralement un récepteur. C’est ce récepteur qui va gérer la « source » multimédia (signal télé, lecteur DVD ou Blu-ray, console de jeux vidéo, Apple TV ou autre centre de divertissement).
 
Les récepteurs varient en qualité et en fonctionnalités. Certains offrent une « prise pour iPod » (souvent une simple prise auxiliaire, mais certains offrent une prise USB permettant d’utiliser l’appareil comme une télécommande), d’autres permettront de brancher plus ou moins d’enceintes, offriront une prise audio optique ou coaxiale, un système multipièces (afin de faire jouer du contenu dans deux pièces distinctes) et plus encore.
 
À vous de trouver ce qui correspond à vos besoins actuels, tout en laissant la possibilité d’améliorer votre système dans un futur rapproché (ajouter des enceintes, par exemple, ou des appareils nécessitant une entrée HDMI).
 

Les enceintes (ou haut-parleurs)

 
Lorsque j’étais plus jeune, je n’avais pas les moyens de me payer un gros téléviseur (ni l’espace physique, d’ailleurs), alors j’avais opté pour des colonnes de son haut de gamme. Croyez-moi : le son est tout aussi important que l’image, sinon plus, rendu à un certain niveau. Le fait d’avoir de bonnes enceintes a retardé de plusieurs années l’achat d’un plus gros téléviseur!
 
En effet, c’est le son qui vous fera entrer dans un film, et ce sont les mêmes enceintes qui vous permettront de jouer votre musique préférée, tant pour relaxer que pour faire la fête.
 
Un système « Surround 7.2 » c’est bien, mais avez-vous la place pour toutes ces enceintes? Certains récepteurs ne supportent que le « 5.1 » ou le « 7.1 », mais l’expérience demeure tout aussi intéressante… pour moins cher!
 

Centres multimédia

 
Il existe des solutions simples et peu coûteuses afin de lire votre musique ou tout autre contenu multimédia se trouvant sur votre ordinateur ou votre réseau local. 
On pense évidemment à l’Apple TV (environ 110$), mais il en existe d’autres, comme la Boxee Box (ma préférée, disponible dans les grandes surfaces pour environ 180$), le Pogoplug (entre 45$ et 180$ - bien qu’on peut en trouver un modèle à moins de 20$! – plus les frais d’expédition) ainsi que d’autres solutions comme le WD TV Live de Western Digital (110$-190$, selon le modèle).
 
Vous pouvez aussi simplement utiliser votre console de jeux Playstation 3 ou Xbox 360 comme centre multimédia : il suffit de partager un ou plusieurs disques sur votre réseau local (ou d’y brancher une clé USB ou un disque dur externe USB) afin d’accéder au contenu multimédia.
 

Achetez usagé!

 
Qui a dit qu’un cinéma maison fonctionnel devait uniquement être constitué du tout dernier appareil haut de gamme, pris sur les tablettes?
 
J’ai moi-même acheté un récepteur Pioneer VSX-821-K usagé, l’été dernier, histoire de faire une mise à niveau de mon équipement, puisque mon ancien récepteur n’avait pas d’entrées/sorties HDMI. L’appareil m’a coûté 175$, soit la moitié de son prix neuf en magasin (329,95$+taxes)!
 
Je me suis aussi procuré une deuxième Boxee Box d’un ami qui n’en voulait plus, ce qui permet à mes enfants d’accéder au contenu multimédia de mon réseau lorsqu’ils sont dans le sous-sol.
 

Conclusion

Comme vous avez pu le constater, il existe plusieurs façons de monter son propre cinéma maison… tout dépend de votre budget et de votre capacité à configurer des appareils.