Comment se préparer pour le Spring Break ?

par Gaël Corboz
Groupe de gens sur la plage pendant le spring break

Ah, le Spring Break! Pour à peu près tout le monde (aka majoritairement entre boys, célibataires, et sans famille), l'évènement est synonyme de partys sur la plage, abus des bonnes choses de la vie sur la plage et lendemains de veille de championnat. Pour ceux qui y participent, il peut s'agir de la meilleure semaine de leur vie...mais encore faut-il être bien préparer! Afin de vous permettre de vivre une expérience festive (pour célibataires avertis) sans avoir trop de regrets, il y a des éléments à considérer. Voici donc comment se préparer pour le Spring Break !

via GIPHY

Bien manger avant de partir

Durant votre séjour au Spring Break, débutant autour du 9 mars cette année, votre menu sera principalement composé de liquides alcoolisés et de malbouffe. Surveiller vos calories et vos vitamines ingérées entre deux shooters de téquila sur la plage sera une mission quasi impossible. Donc, la semaine avant de partir, préparez-vous de bon repas santé pour vous booster le système. Partez avec «un esprit sain dans un corps sain» pour revenir au moins avec un esprit et un corps dans un état encore utilisable.

via GIPHY

Ne prévoyez rien...

Ce n'est vraiment pas le moment de vous faire une liste des choses à faire et à voir. Pour vrai, vous ne la respecterez pas, vous aurez l'impression d'avoir perdu votre temps et vous serez déçu. Vous ne voulez pas non plus être le casseu de party qui dit qu'il faut partir car y'a une exposition de macramé du 19e siècle dans un musée à 20 minutes de marche. Allez-y avec l'esprit ouvert et décidez des activités en fonction du moment. 

via GIPHY

...Mais soyez prévoyant quand même!

Une petite visite à la pharmacie avant de partir est de mise. Des Tylenols, des pansements, de la crème solaire, une lotion à l'aloès (parce que tu vas oublier de mettre de la crème solaire à un moment donné), un insecticide (un must selon les endroits), des condoms (#prévention) et de l'eau vitaminée devraient faire partie de vos bagages. Oui, vous en trouverez là-bas, mais dites-vous que les commerçants ne sont pas fous et vont profiter de l'afflux de clients pour faire la piasse. Si ça vous tente de payer 20$ pour des Advil, c'est votre choix.

via GIPHY

Soyez intelligents quand vous faites vos bagages

Vous risquez de passer beaucoup de temps à la plage, assurez-vous donc d'emmener plus qu'un maillot de bain. Vous voulez amener vos belles lunettes de soleil à 400$ ? Très mauvaise idée. Amènez-vous des lunettes fonctionnelles mais pas cher. Si vous les perdes, ça te scrappera pas ton voyage. Pensez aussi à prendre un sac de plage pour mettre vos affaires (et PAS un sac de poubelle...). Ça prend pas de place pis c'est ben le fun quand vous voulez emmener plus que deux bières. 

via GIPHY

Partez avec des amis

Voyager avec du monde qui vous tombe sur les nerfs à jeun est un supplice. Imaginez quand l'alcool entrera en jeu. Une bataille est si vite arrivée, hein ? Oui, vous y allez pour faire la fête, mais aussi pour revenir en un seul morceau. En voyageant avec une personne (au minimum) que vous appréciez et sur qui vous pouvez compter, vous serez plus relaxe et vous aurez plus de plaisir. Vous pensez y aller seul ? Si ce n'est pas la première fois, vous savez probablement à quoi vous attendre et éviterez la majorité des pièges, mais sinon, on ne vous recommandera jamais assez d'y aller accompagné.

via GIPHY

Pensez au retour

Malheureusement (ou heureusement, c'est selon si vous avez suivi nos conseils...), vous allez devoir revenir à la vie normale. Aussi, il serait le bienvenue de vous laisser au moins une journée de libre entre votre arrivée et votre retour au travail/ à l'école. Profitez-en pour vous reposer, reprendre peu à peu le rythme et effacer les photos compromettantes que vous avez emmagasinez sur votre téléphone ou pire, publiées sur vos réseaux sociaux...

via GIPHY

Oui bon, qui dit «Spring Break», dit aussi «douchebags au pied carré». Afin de les repérer, jetez un coup d'oeil sur le douchebag, d'hier à aujourd'hui.