Comment traumatiser son enfant pour la vie, édition réseaux sociaux

Il était une fois deux parents qui cherchaient un prénom pour leur petit trésor.

«Sarah?» Mmmm... Non. 
 
«Catherine?» Mais voyons, chéri, n’importe qui pourrait baptiser son enfant d’un nom aussi normal! 
 
Il fallait donc trouver autre chose... Et les parents ont trouvé autre chose. Ils ont trouvé: Hashtag. Oui, Hashtag. Comme les mots-clics sur Twitter.
 
Et ils ont annoncé la nouvelle sur... Facebook, prouvant ainsi que non seulement ils n’ont pas de goût, mais qu’en plus ils ne savent même pas à quoi ça sert, un mot-clic.
 
Le pauvre bébé ne vivra pas heureux, et on espère que les parents en question n’auront pas beaucoup d’autres enfants. Du moins, pas avant qu’ils n’aient appris à ne pas faire de leurs rejetons des cibles faciles pour les tyrans de cours d’école...