Conte de Noël: le mystérieux cadeau d’Indiana Jones

Voici une mignonne petite histoire qui nous servira de conte de Noël geek pour 2012.

L’Université de Chicago a récemment reçu un mystérieux colis adressé à Henry Walton Jones, Jr... C’est à dire à Indiana Jones, l’archéologue fictif interprété par Harrison Ford dans une série de films à succès, qui enseignait supposément dans cette auguste institution.
 
Le colis en question semblait avoir été posté en Égypte il y a quelques décennies: l’étiquette dactylographiée, les timbres d’époque, les billets de banque «rétro» que l’on trouvait à l’intérieur, tout semblait indiquer une origine ancienne. Qui plus est, la pièce maîtresse du contenu était un journal personnel attribué au professeur Abner Ravenwood, un véritable égyptologue associé à l’Université de Chicago au début du siècle dernier... Et le mentor d’Indiana Jones dans le film «Les Aventuriers de l’Arche Perdue»!
 
cadeau d’Indiana Jones
 
Pour diverses raisons (notamment la présence de photos d’Harrison Ford pendant le tournage des films à l’intérieur du paquet), la direction de l’Université a rapidement conclu à un faux. Mais d’où celui-ci provenait-il, et pourquoi avait-il été adressé à Indiana Jones? Mystère. 
 
L’Université a donc demandé l’aide des internautes pour résoudre l’énigme, dont la solution a été publiée lundi dernier. C’est un artiste qui se spécialise dans la reproduction d’accessoires de cinéma qui avait fabriqué le colis et les documents d’accompagnement pour un client et qui les avait postés à celui-ci dans une grande enveloppe. Or, pour une raison qui demeure obscure, cette enveloppe s’est ouverte pendant le transport et son contenu (le faux paquet adressé à Indiana Jones) en est tombé. Un employé des postes a retrouvé le paquet sorti de son enveloppe, a conclu qu’il s’agissait d’un vrai colis adressé à l’Université, et l’a remis en circulation... Après avoir ajouté le code postal de l’Université à l’étiquette pour s’assurer qu’il se rende bien à destination!
 
Il semble que l’Université ait tellement apprécié le travail de l’artiste qu’elle ait décidé de garder le colis et de l’exposer dans son musée d’antiquités du Moyen-Orient. On présume que l’artiste produira une autre reproduction pour son client original... Et qu’il recevra quantité d’autres commandes maintenant que son oeuvre a acquis une notoriété virale.
 
Sources: Wired  et Yahoo News