Coupe Sprint de NASCAR

Les 12 pilotes qui vont se battre pour la Coupe Sprint de NASCAR.

Le week-end dernier à Richmond (Virginie), la Coupe Sprint de NASCAR présentait sa vingt-sixième des trente-six courses de la saison. Mais c'était aussi et surtout la dernière épreuve de ce que l'on peut appeler la saison régulière puisqu'à l'issue de cette manche, les douze meilleurs pilotes classés au championnat se voyaient retenus pour disputer la "Chase", la course au championnat qui sera répartie sur les dix prochaines courses. Pariant sur une stratégie différente d'arrêts aux puits, Clint Bowyer (Toyota du Michael Waltrip Racing) a surpris les favoris pour décrocher son deuxième gain de la saison et assurer sa place qualificative. Deuxième de cette course, Jeff Gordon hérite de la douzième et dernière place disponible dans la "Chase". Les dix autres pilotes qualifiés sont Denny Hamlin, Jimmie Johnson, Tony Stewart, Brad Keselowski, Greg Biffle, Dale Earnhardt Jr, Matt Kenseth,  Kevin Harvick, Martin Truex Jr et Kasey Kahne. Kyle Busch, Carl Edwards ou encore Marcos Ambrose sont éliminés de la course au titre cette année.

Du côté de la série NASCAR Nationwide, Kevin Harvick (Chevrolet) est sorti vainqueur de l'épreuve présentée à Richmond en soutien de la Coupe Sprint. Elliott Sadler est meneur au championnat.

En Europe, les pilotes de Formule 1 se retrouvaient sur le prestigieux autodrome de Monza, près de Milan, pour disputer le Grand Prix d'Italie. Après la domination McLaren-Mercedes aux qualifications, Lewis Hamilton récoltant la pole position devant Jenson Button, la course n'a pas réservé de surprise pour Hamilton, vainqueur devant Sergio Pérez. Le jeune mexicain a de nouveau réalisé un exploit avec sa Sauber-Ferrari alors qu'il termine sur les talons d'Hamilton après avoir débuté la course du treizième rang. Les Ferrari d'Alonso et Massa, Kimi Raikkönen (Lotus-Renault) et Michael Schumacher (Mercedes) complètent le "Top 6". Avec les abandons de Vettel et Button, tous sur bris mécanique, Fernando Alonso reprend ses distances au premier rang du championnat, alors qu'il compte désormais 37 points d'avance sur Hamilton, 38 sur Raikkönen et 39 sur Vettel.

En rallye, c'est vers le Québec que l'attention était tournée, alors que se disputait le Rallye Défi, une épreuve comptant pour la Coupe nord-américaine et le Championnat canadien, et répartie en deux journées de compétition (le vendredi dans les Laurentides et le samedi dans la MRC Papineau, au nord de Montebello). Un rallye qui a vu Ken Block dominer les favoris locaux. Le Californien, qui évolue à temps partiel en Championnat du monde, a fait parler la puissance de sa Ford Fiesta HFHV (une machine proche des standards WRC) pour l'emporter avec plus de trois minutes d'avance sur le Québécois Antoine L'Estage, déjà assuré du titre nord-américain et en passe de décrocher un nouveau titre national.