Critique: Agricola pour iOS

par François Dominic Laramée le 19 juin 2013
Éditeur: Playdek
Plate-forme: iOS
Prix: 6,99$
Classement: 12 ans et plus
Téléchargement : App Store
 
Vous êtes un agriculteur médiéval, et vous tentez de bâtir une ferme pour nourrir votre famille. Non, il ne s’agit pas d’une version Donjons et Dragons de FarmVille, mais bien d’une adaptation pour iOS de l’excellent jeu de société Agricola, toujours classé bon deuxième au palmarès des jeux les plus populaires sur le site spécialisé BoardGameGeek près de 6 ans après son lancement. Une application soignée, plaisante et absolument magnifique, qui démontre tout de même les limites d’un écran tactile de petite taille quand vient le temps de représenter un plateau de jeu complexe bourré de texte.
 
 
Agricola
 

Description

 
Chaque joueur commence la partie avec une cabane de bois et un couple de fermiers. L’objectif consiste à développer la ferme familiale de plusieurs manières différentes: en agrandissant et en rénovant la maison, en donnant naissance à des enfants, en labourant et en ensemençant des champs, en bâtissant des clôtures pour protéger les animaux domestiques, etc. À la fin de la partie, on marque des points en fonction d’une multitude de critères (nombre de boeufs sur la ferme, matériaux de construction, taille de la famille...) et on encaisse des pénalités si on a négligé un aspect d’une ferme bien équilibrée ou s’il nous reste des terres en friche sur notre petit lopin.
 
Agricola
 
Une partie d’Agricola dure 14 rounds. Lors d’un round, chacun des membres de la famille devra être assigné à une tâche différente: couper du bois pour bâtir des clôtures, acheter des graines de légumes, labourer un champ, pêcher, etc. La variété d’actions à entreprendre est assez intéressante, mais il y a un problème: un seul villageois peut être assigné à une tâche particulière lors d’un round de jeu, et les autres joueurs ont probablement les mêmes besoins que vous... Autrement dit: vous passerez beaucoup de temps à vous ronger les ongles en espérant que la case de votre choix sera encore disponible à votre prochain tour ou bien à damner vos adversaires parce qu’ils vous ont bloqué. Ajoutez à cela le fait que votre famille peu nombreuse, surtout en début de partie, limite sévèrement le nombre de tours dont vous disposerez à chaque round, et Agricola pourra devenir frustrant puisqu’il vous manquera souvent de temps ou de ressources pour accomplir tout ce que vous voudrez.
 
Mais, c’est ce qui fait le délice du jeu de société original et l’application le rend à merveille: Agricola exige que l’on cogite et que l’on fasse des sacrifices. Impossible de tout accomplir.
 
Agricola
 
Si Agricola (sur table et sur iOS) a un point faible, c’est le système de savoir-faire et d’améliorations mineures. Au début de la partie, chaque joueur reçoit une main de 14 cartes (7 de chaque type) qui détermine ce qu’il aura le droit de développer comme talents en cours de partie dans le but d’améliorer la fertilité de sa ferme. Or, si la main ne contient rien de très bon, ou si les différentes cartes ne permettent pas de former des combinaisons efficaces, les chances de victoire sont pratiquement nulles. Le jeu lui-même n’en perd pas sa saveur, loin de là, mais les joueurs très compétitifs risquent de trouver la situation déplorable.
 
Quant à l’application, elle est absolument magnifique, mais elle souffre de deux problèmes mineurs: l’un qui découle de la nature du jeu, l’autre moins explicable. Le plateau d’Agricola étant très vaste et couvert de texte, les développeurs ont dû développer une interface à base d’icônes pas toujours très claires qui dépasse allègrement les limites de l’écran; il faut donc dérouler constamment de gauche à droite pour atteindre les cases de notre choix (et voir si elles sont déjà occupées). Plus étrange: l’intelligence artificielle, qui ne me semble pas particulièrement forte, prend beaucoup de temps à jouer en milieu de partie, ce qui étire inutilement la durée de celle-ci; si la plupart des adaptations pour iOS de jeux de société permettent de compléter une partie en 10 à 15 minutes, il faut compter deux à trois fois plus de temps pour Agricola si l’on affronte 3 ou 4 adversaires automatisés. Résultat: ma première partie a drainé près de 40% de ma batterie d’iPad...
 
Agricola
 

Le bon

 
  • Un jeu de société quasiment impeccable, parfaitement rendu.
  • Direction artistique à point.
  • Interfaces aussi efficaces que possible dans les circonstances.
 

Le moins bon

 
  • Intelligence artificielle lente qui entraîne une durée de partie parfois excessive.
  • Seulement une fraction des cartes de savoir-faire et d’améliorations mineures du jeu original; le reste sera vendu séparément.
  • Peu d’interaction entre les joueurs, hormis le blocage des actions par les adversaires.
 

Le verdict

 
Un incontournable pour les fans de jeux de stratégie. Pour les autres, le niveau de complexité d’Agricola pourrait étonner: on est loin, très loin de FarmVille!
 
Note: A-