Critique: Donkey Kong Country Returns 3D

par François Dominic Laramée le 5 juin 2013
Éditeur: Nintendo
Prix: 35$ 
Plate-forme: Nintendo 3DS
Classement ESRB: E (pour tous)
 

SCÉNARIO

 
Une éruption volcanique sur l’île de Donkey Kong déchaîne une espèce de masques-monstres qui se servent de leurs pouvoirs hypnotiques pour prendre le contrôle des animaux de la jungle... Sauf de notre gorille favori, trop brillant (ou trop bête?) pour que son cerveau ne succombe à la sorcellerie des méchants et qui éjecte l’intrus hors de sa hutte sans ménagement. Problème réglé? Que nenni, que nenni, puisque les animaux «enfirouapés» s’emparent de la réserve de bananes de Donkey Kong pendant qu’il a le dos tourné... Et c’est à nous de l’aider à assouvir sa vengeance!
 

DESCRIPTION GÉNÉRALE

 
Publié sur la Wii en 2010, Donkey Kong Country Returns fait maintenant son entrée sur la 3DS. Il s’agit d’un jeu de plates-formes tout ce qu’il y a de plus réussi, dans lequel les conventions du genre sont respectées à la lettre: on y récolte des tonnes et des tonnes d’objets (bananes, lettres, pièces de monnaie, morceaux de casse-tête...) tout en évitant d’entrer en collision avec des ennemis aux comportements prévisibles ou de tomber dans des crevasses aux profondeurs abyssales. Par rapport à l’originale, la version 3DS offre un mode de jeu supplémentaire dans lequel Donkey Kong dispose de trois coeurs (points de vie) plutôt que deux et où il peut faire des achats dans une boutique. Le coeur supplémentaire sera le bienvenu compte tenu du niveau de difficulté plutôt élevé du jeu, mais il ne pourra rien faire pour nous sauver des innombrables précipices dans lesquels notre gentil gorille se fait un plaisir de plonger à la moindre maladresse de notre part...
 
La qualité et la variété du design des puzzles sont à la hauteur de la réputation de Nintendo, et la famille Kong dégage un charme auquel personne ne peut résister. (Donkey Kong est d’ailleurs mon personnage Nintendo favori depuis l’époque où Mario s’appelait Jumpman!) Vous apprécierez particulièrement les séquences lors desquelles Diddy se perchera sur le dos de Donkey Kong: outre le fait qu’il double vos points de vie, il porte une fusée qui vous permettra de flotter dans les airs un peu plus longtemps. 
 
La difficulté du jeu, au-dessus de la moyenne, provient de trois sources. D’abord, la variété des actions à entreprendre, parfois en combinaisons rapprochées. Ensuite, la distance relativement élevée entre les points de sauvegarde, qui ne sont pas très nombreux. Finalement, les tours de passe-passe requis pour collectionner les jetons qui permettent de réussir le jeu à 100%, qui dépassent la norme. Disons que vous avez intérêt à vous lancer dans les aventures de Donkey Kong après une bonne nuit de sommeil.
 
L’adaptation du système de contrôles aux boutons de la 3DS est adéquate mais n’offre ni la saveur, ni le naturel de la version originale. On s’y habitue, mais à regret. Plus question, par exemple, de battre des deux mains pour que Donkey Kong frappe le sol et détruise tout ce qui y traîne: il faut se contenter d’enfoncer les boutons X et Y. Et puisque DK possède un répertoire de talents assez étendu pour un héros de jeu de plates-formes (souffler, rouler, grimper, lancer, sauter, battre le sol, etc.), et que le nombre de boutons de la 3DS n’est pas énorme, on se retrouve assez souvent aux prises avec des contrôles difficiles à maîtriser ou avec deux mouvements (l’un utile, l’autre catastrophique) qui requièrent presque la même combinaison d’actions de la part du joueur. Ça aussi, il faut s’y habituer.
 
Particularité intéressante: même s’il s’agit d’un jeu 2D, on peut parfois explorer des sous-niveaux en «arrière-plan», ce que l’on ne voit plus assez souvent de nos jours. Mais attention: sur l’écran de la 3DS, Donkey Kong, ses ennemis et certaines plates-formes apparaissent minuscules dans ces arrières-plans, ce qui complique drôlement la tâche du joueur. Une bonne raison de passer à la 3DS XL, sans doute!  
 
Notons enfin la qualité de la musique, très efficace, et du design visuel, absolument impeccable. 
 

LE BON

 
Variété et qualité des niveaux.
Direction artistique très réussie.
Personnages forts.
 

LE MOINS BON

 
Contrôles parfois impitoyables.
Sous-niveaux en arrière-plan pas toujours appropriés pour l’écran de la 3DS.
 

LE VERDICT

 
Du solide pour ceux qui aiment les jeux relativement difficiles.
 
Note: A-