Critique: LEGO City Undercover

par François Dominic Laramée le 15 mars 2013

Éditeur: Nintendo»
Plate-forme: Wii U
Classement ESRB: E10+ (10 ans et plus)
Prix de détail suggéré: 49,99$
Site web officiel: http://legocityu.nintendo.com/

Voici enfin une bonne nouvelle pour les propriétaires de Wii U: LEGO City Undercover arrive sur les tablettes, et c’est une réussite sur toute la ligne.
 
Le jeu met en vedette Chase McCain, un policier qui a tous les talents et qui revient à LEGO City après un long exil, juste au moment où le terrible criminel Rex Fury s’évade de prison. McCain tentera de capturer le fugitif avec l’aide de collègues et de gadgets rigolos... Et malgré un chef de police pas exactement coopératif.
 
 
McCain dispose d’une belle gamme de pouvoirs dont certains sont associés aux différents costumes que l’on peut déverrouiller en cours de jeu. Par exemple, son uniforme de policier permet d’utiliser un fusil-grappin pour accéder à des lieux distants, alors que son costume de voleur est équipé d’un pied de biche pour défoncer des portes et d’un stéthoscope pour s’introduire dans des coffres-forts. McCain possède aussi des talents d’acrobate, de karatéka et de bien d’autres types de héros de films d’action, le tout implanté de façon spectaculaire à l’écran mais simple à contrôler. Le jeu est donc à la portée de tous: la cote ESRB qui suggère de ne pas le laisser entre les mains d’enfants de moins de 10 ans me semble d’ailleurs trop sévère.
 
Bien que les missions de LEGO City Undercover soient essentiellement linéaires, le jeu adopte une ambiance de Grand Theft Auto pour les non-sociopathes: on y trouve un nombre quasiment exagéré de véhicules à saisir de leurs propriétaires légitimes pour se promener en ville (mais toujours pour faire le bien), une bande sonore groovy qui rappelle les téléséries policières kitsch des années 70 et 80, une belle grande ville à explorer, etc. Des espaces verrouillés tant que l’on ne dispose pas du costume approprié et d’innombrables briques à collectionner incitent aussi le joueur à refaire les missions à plusieurs reprises - un artifice d’augmentation de la durée de vie du jeu qui peut être agaçant dans un produit moins bien ficelé mais qui passe assez bien dans ce cas-ci.
 
En termes de structure et de contenu, LEGO City Undercover adopte la plupart des techniques auxquelles les jeux vidéo LEGO nous ont habitués: par exemple, un feu roulant de gags visuels, des piles de blocs à assembler pour former des objets utiles, et une forte incitation à tout casser sur notre passage puisque chaque objet peut renfermer un indice crucial (ou tout au moins un petit bonus). À la différence de certains de ses prédécesseurs, par contre, LEGO City Undercover est loin d’être un jeu muet: les personnages parlent constamment et le scénario est truffé de gags parfois «niaiseux» mais presque toujours efficaces. Il faut d’ailleurs souligner la qualité du travail d’adaptation en français puisque l’humour est ce qu’il y a de plus difficile à traduire et que j’ai tout de même ri aux éclats plus souvent que dans n’importe quel autre jeu, film ou télésérie des dernières années, à l’exception de The Big Bang Theory
 
Ajoutez à toutes ces belles qualités une utilisation très réussie du contrôleur de la Wii U, qui sert de carte, d’outil de communication et de «scanner» de police que l’on fait tourner autour de soi comme s’il s’agissait de lunettes à infrarouges. Et quelques clins d’oeil assez réussis à la culture populaire. Et un design de niveaux qui nous offre des défis de découverte et d’habileté sans jamais punir un échec de façon trop sévère. Et des dizaines d’heures de jeu... Rares sont les joueurs qui n’apprécieront pas.
 

LE BON

 
  • Belle variété d’actions à entreprendre, d’objets à construire et d’environnements à visiter.
  • Humour très réussi.
  • Design de niveaux relativement facile mais riche.
  • Signature audio-visuelle impeccable.
  • Réalisation technique sans faute.
  • Système de contrôles simple et efficace.
  • Bonne utilisation des forces du Gamepad.
 

LE MOINS BON

 
  • Véhicules plus ou moins intéressants à conduire.
  • Angles de caméra restreints et parfois insatisfaisants.
  • Délais de chargement agaçants.
 
 

LE VERDICT

Un incontournable, et probablement le meilleur jeu disponible sur la Wii U en ce moment.
 
Note: A.