5 cyberattaques mémorables

par Rédaction 37e AVENUE
Cyberattaque

Notre vie moderne est basée sur les réseaux informatiques. Pourtant, il n'y a rien de plus fragile. Et les pirates informatiques le savent. Découvrez quelques-unes des plus grosses cyberattaques.

 

Le piratage de la CitiBank

Piratage informatique

Thinkstock

En 1994, Vladimir Levin a réinventé le concept de l’attaque de banque. Le jeune diplômé russe a été le premier cyberpirate à pénétrer dans les serveurs d’une institution financière. En s’introduisant dans les serveurs de la CitiBank, il a réussi à mettre la main sur les identifiants et mots de passe de centaines de clients. Il a fini par détourner plus de 10 millions de dollars vers d’autres comptes aux États-Unis, en Finlande, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Israël.

 

Le braqueur de banque numérique s’est finalement fait arrêter à Londres et a été condamné à 3 ans de prison aux États-Unis.

 

Le virus Melissa

Virus informatique

Thinkstock

Melissa est le premier virus informatique à avoir infecté à l’échelle mondiale des ordinateurs. Créé en 1999 par David Smith, qui se cachait derrière le pseudonyme Kwyjibo, Melissa a infecté plus de 300 entreprises à travers la planète, détruisant leurs informations et leurs réseaux informatiques.

 

Melissa a profité d’une faille dans Outlook pour se transmettre automatiquement à toutes les adresses du carnet. Son créateur a reçu une sentence de 10 ans de prison. Il n'en a finalement purgé que 20 mois.

 

La bombe virtuelle de Timothy Lloyd

Code informatique

Thinkstock

En 1996, après 11 ans de bons et loyaux services, Timothy Lloyd a perdu son emploi chez Omega Engineering. L’entreprise fournit des composants à l’armée américaine et à la NASA.

 

Décidé à ne pas se laisser faire, Timothy a glissé 6 lignes de codes dans le système informatique de la compagnie qui venait de le remercier. Lorsque cette bombe virtuelle a explosé, elle a détruit des données critiques et des informations essentielles. L’attaque a causé des dommages de plus de 10 millions de dollars.

 

Le vol d’un programme militaire

Pirates informatiques

Thinkstock

En 2001, des cyberpirates anonymes ont pénétré dans un ordinateur de l’armée des États-Unis. Ils ont réussi à voler les codes sources du programme de guidage des missiles et des satellites.

À ce jour, on ne connaît toujours pas l’identité des auteurs de cette attaque.

 

Target, la cible de pirates

Piratage informations bancaires

Thinkstock

La célèbre chaîne américaine Target s’est fait pirater ses données en 2013. Des pirates se sont alors emparés des informations bancaires de plus de 40 millions de clients. Les malfaiteurs ont mis la main sur les numéros de cartes bancaires, leur date d’expiration et les cryptogrammes inscrits au dos des cartes. Ils ont également réussi à dérober les noms, adresses courriel et postales et numéros de téléphone de 70 millions de clients.

 

On soupçonne un groupe mafieux russe d’avoir piraté les lecteurs de cartes de plusieurs magasins de la compagnie.