Dans les coulisses du jeu Batman : Arkham City

Le ING Theater au ComicCon de New York, était rempli à pleine capacité de joueurs gonflés à bloc d’enthousiasme. La raison? Ils allaient avoir la chance d’assister à la conférence des créateurs du jeu Batman : Arkham City la très anticipée suite du jeu Batman : Arkham Asylum.

C’est donc une nuée d’applaudissements qui a accompagné l’entrée en scène de Stefon Hill le directeur du studio Rocksteady, Nick Arundel le directeur de la production sonore chez Rocksteady, Kevin Conroy la voix derrière Batman et Claudio Sanchez du groupe Coheed and Cambria compositeur de la chanson Deranged tirée de la trame sonore du jeu.
 
Après nous avoir éblouis de la bande-annonce sur trois écrans géants, les créateurs y sont allés très rapidement avec des statistiques entourant le jeu : plus de 30 heures de jeux en mode campagne, dans un univers 6 fois plus grand que l’opus précédent, un Batman possédant deux fois plus de mouvements possibles, le tout accompagné de deux fois plus de cinématiques.
 
Jeu Arkham City
 
Lorsque que questionné par l’animateur sur la grandeur de l’équipe de production derrière le jeu, Stefon Hill en a profité pour faire une petite récapitulation de l’évolution de l’équipe de Rocksteady qui est passée de 40 développeurs pour Batman : Arkham Asylum à 60 pour Arkham City et maintenant à 100 personnes. L’animateur qui était visiblement impressionné par la modeste équipe de travail en a profité pour écorcher au passage la grandeur de l’équipe d’Ubisoft Montréal qui, selon lui, est beaucoup trop imposante…
 
Arkham City Jeu
 
Sur le plan de la création de la trame narrative, les défis étaient intéressants selon Stefon Hill, car l’histoire se déroule maintenant dans une partie de la ville de Gotham au lieu d’être simplement confinée à l’asile d’Arkham. Pour écrire le scénario, l’équipe de Rocksteady a travaillé en étroite collaboration avec les gens chez DC afin de s’assurer que les personnages et les intrigues tenaient la route dans l’univers de Batman. L’équipe a aussi beaucoup travaillé à explorer la dualité entre Joker et Batman, qui comme l’expliquait Kevin Conroy, est en fait le même personnage avec une approche de la vie différente.
 
Jeu Arkham City
 
L’équipe de développeurs du jeu a aussi eu carte blanche quant au choix des vilains présents dans l’histoire. Stefon Hill raconte que c’était pour les créateurs le fantasme ultime du magasin de bonbon que d’avoir la latitude d’utiliser n’importe quel méchant de l’univers de Batman pour servir l’histoire.
 
Dans ce nouvel opus , la musique et les sons occupent une place centrale. Lorsque questionné sur son travail, Nick Arundell, le directeur de la production sonore chez Rocksteady, nous a expliqué que l’approche musicale avait été de partir du thème de Baman ayant été composé pour le premier volet et d’en décliner des variantes. Par exemple, pour le personnage de Catwoman, il s’agit de la trame musicale de Batman, mais joué à l’envers et retravaillée. Pour Joker, c’est une musique quasi identique au thème, mais avait une seule note de différente pour explorer encore le thème de la dualité entre les deux personnages.
 
Arkham City Comic Con
 
Nick Arundell a ensuite poursuivi en expliquant que le plus grand défi pour son équipe de création avait été de créer une ambiance sonore équilibrée lorsque Batman utilise les caméras de surveillance. Il a été difficile de trouver le bon niveau sonore pour bien transposer l’omniscience sensorielle de Batman tout en ne bombardant pas le joueur de trop de stimulations sonores ce qui avait pour effet, tel qu’expérimenté lors des premiers tests, de nuire à l’expérience de jeu. L’équipe a aussi passé beaucoup de temps et d’énergie à peaufiner les sons de la cape émis par Batman lors d’un envol en créant des sons spécifiques pour chaque situation ou la cape doit se déployer. Tant de petits détails pour améliorer à l’expérience des joueurs.
 
Batman Arkham City
 
Les joueurs désireux de s’immerger complètement dans l’univers d’Arkham City auront l’occasion de le faire, car la liste de produits connexes est assez impressionnante. Sans tous les nommer, mentionnons tout de même la minisérie de six bande dessinées produite par DC faisant le pont entre le premier et le deuxième jeu disponible depuis mai dernier.