De nouvelles informations concernant l’épisode de Doctor Who écrit par Neil Gaiman

Cela fait maintenant 2 ans que Neil Gaiman, auteur de Sandman, attend impatiemment de pouvoir mettre à l’écran sa propre histoire de Doctor Who. À l’origine, son épisode devait faire partie de la 5e saison de la série, mais l’an dernier, nous avons appris qu’il avait été retardé jusqu’à la 6e pour des raisons budgétaires. 

Nous sommes maintenant à quelques jours de la diffusion de ce fameux épisode, quatrième de la saison, intitulé The Doctor’s Wife (v.f. la femme du Docteur) et enfin, nous savons (un peu) de quoi il retourne.

Selon le synopsis officiel de la BBC, le Docteur recevra un signal de détresse d’un vieil ami (peut-être un Seigneur du Temps?). Le Docteur, Amy et Rory se rendront alors sur une planète dépotoir peuplée par une famille très étrange dont les membres, Auntie, Uncle et Nephew (Tante, Oncle et Neveu), les accueilleront chaleureusement. À l’exception de la belle et folle Idris, interprétée par Suranne Jones (The Sarah Jane Adventures), qui agira d’une façon très particulière. Mais en menant ses recherches, le Docteur mettra ses amis en très grand danger.

Doctor whoLors de WonderCon, il y a quelques semaines, Neil Gaiman a été interviewé par la chaîne Space à laquelle il a donné des informations supplémentaires, notamment qu’Idris pourrait être une vieille connaissance du Docteur sous un nouveau visage. Il a aussi admis que l’épisode était parsemé d’éléments tirés des 47 années de l’émission, notamment le dépotoir qui crée un lien avec le tout premier épisode de Doctor Who.

L’auteur a annoncé que Michael Sheen (Tron: L’héritage) jouerait le méchant de l’épisode et que le personnage de Rory aurait certaines des meilleures répliques. Gaiman a aussi souligné que, selon lui, Matt Smith était la première incarnation du Docteur faisant constamment sentir les 900 quelques années du Seigneur du temps.

Il a finalement mentionné qu’il avait écrit pour le personnage des scènes où il serait vulnérable, troublé et bouleversé, à nous en briser le coeur…

Source : SciFi Mafia, Space