Des bons mots pour Microsoft

 

On s’entend, Microsoft est plus souvent l’objet de critiques que de propos favorables. Au fil des ans, on a critiqué la lourdeur de ses logiciels, sa domination abusive dans certains marchés, les nombreux bogues dans ses différents produits, etc. Et je ne parle pas des performances de Windows Vista ou encore de Zune, son lecteur Mp3. Alors quand l’entreprise de Redmond fait un bon coup, il faut en parler aussi.
 
‘Magnifique’ dit le Huffington Post; ‘le plus beau système pour téléphone intelligent de l’industrie’, ajoute Slate; ‘supérieur à la plupart des téléphones Android sur le marché‘, selon TechCrunch, etc. Et oui, le système Windows Phone pour téléphone intelligent semble faire l’unanimité dans la presse spécialisée.
 
On mentionne entre autre la qualité de la typographie et les icônes des réseaux sociaux (Facebook, Twitter) qui s’animent automatiquement quand vous recevez un message, une nouvelle image ou encore quand il y a une mise à jour de statut.
 
Pour l’instant les consommateurs ne sont pas au rendez-vous et les appareils ne battent aucun record de vente. Il faut dire que les opérateurs de téléphonie cellulaire concentrent le gros de leur énergie sur le iPhone et les appareils qui roulent avec Android. Tout cela pourrait changer au cours de la prochaine année quand les nouveaux Windows Phone de Nokia seront mis en marché par AT&T aux États-unis. La société finlandaise aurait l’intention d’être plus agressive avec le système de Microsoft.
 
Quoi qu’il en soit, le groupe d’ingénieurs qui a développé le Windows Phone en mène large chez Microsoft. On dit que le système aura un impact sur d’autres produits de l’entreprise. La prochaine version de Windows pour PC (Windows 8 ) ressemblera beaucoup à Windows Phone. On souhaite d’ailleurs que Windows 8 soit mieux adapté aux tablettes électroniques et même la prochaine mise à jour Xbox devrait avoir un petit air de famille. Bref, on a tiré des leçons des succès du iOS d’Apple.
 
Pourriez-vous être tenté par un Windows Phone plutôt qu’un iPhone ou un Android?
 
Microsoft aimerait le croire. À suivre…
 
Source: nytimes.com