Des criminels trop "sociaux"

Il était une fois un gang de rue formé d’amateurs sans grand avenir qui se faisaient appeler les Brower Boys. Ces joyeux gnochons avaient pris la détestable habitude de publier sur Facebook tous les détails de leurs crimes, qui allaient du vol par effraction jusqu’à l’assaut sexuel. De charmants personnages, donc.

Mais des charmants personnages extraordinairement épais. Car l’un d’entre eux, flatté de l’attention que lui portait un policier du nom de Michael Rodriguez, a accepté sa demande d’amitié Facebook. 
 
Or, qu’est-ce qui arrive quand on est ami Facebook avec quelqu’un? Ben oui... On peut voir pas mal tout ce qu’il a publié. Rodriguez a donc pu fouiner dans les montagnes de preuves que les Brower Boys avaient eux-mêmes amassées et publiées sur le réseau social, prendre tout ce qui faisait son affaire, et monter un dossier en béton contre ses nouveaux «amis».
 
La police de New York a procédé aux arrestations de 14 membres des Brower Boys (soit probablement le groupe au complet) et déposé un total de 102 chefs d’accusation criminels contre eux. On présume qu’ils vont beaucoup faire rire d’eux quand ils vont raconter leur histoire dans la cour du pénitencier.
 
Source: Ubergizmo
Photo :Sister72