Des dictateurs étrangement gentils!

Voici de quoi vous redonner un tout petit peu d’espoir en l’Humanité, et tout particulièrement en sa sous-espèce «Homo Interneticus» !

Une expérience scientifique menée en ligne par des chercheurs de Suisse et de Grande-Bretagne démontre que les participants qui jouaient les rôles de dictateurs agissaient de façon étonnamment altruiste - mieux, en fait, que les participants à des simulations similaires dans le «vrai monde».
 
Le «jeu» en ligne autour duquel l’expérience était bâtie était très simple: le joueur A (le dictateur) recevait 0,50$ et pouvait décider de partager la somme avec un joueur B (le serf) comme il le voulait. Les participants étaient recrutés au sein d’une communauté internationale de travailleurs en ligne, mais ni le dictateur, ni le serf ne connaissait l’identité de l’autre: tout se faisait anonymement. Résultat: en moyenne, sur 193 répétitions de l’expérience, les dictateurs ont donné 0,16$ aux serfs, soit à peu près le tiers de la somme qui leur était confiée. Pas tout à fait équitable, mais dans un contexte anonyme, qui aurait pu le savoir?
 
Étrangement, les dictateurs en ligne se sont montrés plus généreux que ceux qui avaient participé au même jeu dans des expériences n’impliquant pas Internet. Le fait de savoir que le serf avec qui on devait partager (ou non) son magot était, lui aussi, un travailleur en ligne a-t-il eu un effet? Peut-être... Mais le cynique en moi ne peut que supposer que le résultat aurait été bien différent si le montant en jeu avait été de 1000$ plutôt que de quelques grenailles!
 
Image: