Des moniteurs qui se rafraîchissent au même rythme que le contenu

La compagnie NVIDIA a récemment annoncé G-Sync, une technologie qui permettra aux moniteurs d’ordinateurs se synchroniser automatiquement leurs vitesses de rafraîchissement d’images à celles du contenu que l’on désire afficher.

Pourquoi faire? Pour améliorer l’expérience de l’utilisateur, notamment dans les jeux vidéo.
 
Actuellement, le moniteur détermine à quelle fréquence (par exemple, 60 fois par seconde) il doit rafraîchir l’image qu'il affiche. Mais cette fréquence n’a pas forcément de lien avec la vitesse à laquelle la carte graphique produit ses rendus; tous les «gamers» qui ont déjà activé le mode diagnostic qui affiche le nombre d’images par seconde générées par leur carte graphique peuvent en témoigner.
 
Avec G-Sync, ce sera la carte graphique qui ordonnera au moniteur de se rafraîchir à chaque fois que le contenu de la mémoire d’image («frame buffer») aura complètement été renouvelé - et pas avant. Si la carte graphique est capable de livrer 140 images par seconde, la performance visuelle du jeu ne sera pas artificiellement limitée par un moniteur au cycle de rafraîchissement trop lent; si la carte peine à livrer 45 images par seconde, on attendra qu’elle finisse chaque rendu pour l’afficher aussi vite que possible plutôt que de dessiner deux fois la même image et de laisser la suivante traîner en mémoire jusqu’au cycle suivant.
 
Évidemment, ce ne sont pas tous les moniteurs (ni tous les jeux) qui pourront profiter de cette technologie, mais les joueurs qui poussent constamment leurs machines jusqu’à la limite et qui ont de bons yeux doivent déjà saliver.
 
G-Sync sera disponible à compter du premier trimestre de 2014.
 
Source: Anand Tech