Des tueurs à gages virtuels pour vaincre la cyberdépendance?!?

C’est l’histoire d’un gentil papa chinois qui trouvait que son fils de 23 ans ferait mieux de se trouver un emploi plutôt que de consacrer jour et nuit à son monde virtuel favori. Mais malgré les remontrances et les supplications, rien à faire: le p’tit jeune ne voulait pas écouter. Alors le père a engagé des tueurs à gages.

Oh, pas des vrais: des tueurs à gages virtuels. Autrement dit: des joueurs habiles qu’il payait pour qu’ils attendent sagement que Fiston se connecte au jeu... Et pour buter son personnage aussitôt. Encore, et encore, et encore, jusqu’à ce que le jeunot en perde tout intérêt pour la chose.
 
Cette histoire plus que malaisante semble toutefois se diriger vers une fin heureuse puisque le jeune homme a décidé de replonger dans le monde réel, au moins à temps partiel, et de se chercher du travail. Espérons qu’il ne choisira pas une carrière de «gold farmer», ces joueurs professionnels qui répètent les mêmes gestes 12 heures par jour pour une pitance dans le but d’accumuler des pièces d’or à échanger contre du véritable argent à des joueurs trop riches pour prendre le temps de faire progresser leurs personnages comme tout le monde...
 
Source: Technabob