Des voitures électriques Toyota bientôt chargées sans fil

La compagnie Toyota a récemment conclu un accord de licence avec WiTricity, une entreprise qui a développé une technologie qui permet de recharger les batteries d’une voiture électrique par résonance magnétique.
 
L’opération consiste essentiellement à stationner sa voiture au-dessus d’une plaque à induction d’une quarantaine de centimètres posée sur le sol ou incrustée dans l’asphalte. Une plaque réceptrice, fixée sous le véhicule, reçoit alors l’énergie sans que l’on ait besoin de brancher la voiture.
 
L’utilisation de la résonance magnétique plutôt que de l’induction «standard» permet de minimiser la taille de la plaque réceptrice qu’il faut fixer sous le véhicule (environ 20 cm) et augmente le rendement quand la plaque du véhicule et la plaque de recharge ne sont pas parfaitement alignées, ce qui a deux avantages: on peut installer la plaque du véhicule à l’endroit le plus pratique, et le conducteur n’a pas besoin de se stationner de façon ultra-précise.
 
Certains modèles de l’année 2016 seront équipés de cette technologie. D’autres manufacturiers, dont Audi et Mitsubishi, ont aussi conclu des accords avec WiTricity et devraient lancer leurs propres véhicules rechargeables par résonance magnétique un peu plus tard.