Dodge Grand Caravan 2014: Si le Père Noël a besoin d'un nouveau traîneau...

Le Dodge Grand Caravan... pour les 364 jours de l'année qui ne sont pas Noël!

Le gros bonhomme toujours vêtu de rouge et de blanc livrera bientôt des tonnes de cadeaux aux gentils petits enfants du monde entier. Comment fait-il? On ne sait pas. Il le fait, c’est tout ce qui compte.

Croire au Père-Noël, c’est beau… mais il reste 364 autres journées dans l’année où la magie n’opère pas. Et il nous faut, communs et mortels, un moyen de transport bassement terrestre. Pour pouvoir transporter des tonnes, mais alors là des tonnes de jouets, d’équipements sportifs, d’animaux, d’enfants, de grands-parents, de matériaux de construction, de bicyclettes, de sacs d’épicerie, de… de… de tout ce que vous pouvez imaginer dans votre cœur d’enfant ou dans votre tête d’adulte, il n’y a qu’un véhicule. Une Dodge Grand Caravan. Rouge.

Comme par magie, Chrysler Canada nous a récemment confié les clés d’une Grand Caravan. Rouge en plus! Malheureusement, il n’a pas neigé pour la séance de photos. L’auteur de ce texte n’avait pas son cœur d’enfant cette journée-là!

Grand et brillant

Toujours est-il que rien ne bat une Grand Caravan quand vient le temps de transporter des gens ou des objets. Elle n’est pas la plus sportive (juste à regarder ses dimensions et son poids, on le devine) mais qu’est-ce qu’elle est utile! Son espace de chargement n’est toutefois pas le plus grand de la catégorie. Il peut engranger entre 934 et 4 072 litres, selon que les sièges sont relevés ou abaissés. Un VUS compact comme un Mazda CX-5, par exemple, contient entre 966 et 1 835 litres. D’un autre côté, le rival de la Grand Caravan, le Toyota Sienna, possède un coffre caverneux de 1 110 à 4 250 litres.

Sauf que pour obtenir ce grand espace, il faut enlever les sièges, une opération propre à faire sacrer les vedettes de la crèche. Tandis qu’il est possible, dans une Grand Caravan, d’obtenir un plancher parfaitement plat sans s’esquinter les jointures ou le dos grâce au Stow‘n Go. Ce mécanisme est apparu il y a déjà plusieurs années mais, encore aujourd’hui, il demeure tout aussi génial et, curieusement, il n’a pas été copié par la concurrence. Avec le Stow‘n Go, les sièges capitaine de la deuxième rangée basculent en moins de deux dans une cavité sous le plancher. Lorsque les sièges sont relevés, on peut se servir de cette grande cavité comme espace de rangement. Les sièges de la troisième rangée, eux, basculent aussi dans une cavité comme c’est devenu la norme dans l’industrie de la fourgonnette.

Au niveau de la polyvalence, la Grand Caravan est la championne. Il y a des espaces de rangement partout et ils sont grands. Que ce soit dans la console centrale, sur la console centrale, sous la console centrale, dans les panneaux latéraux à l’arrière, dans les deux coffres à gants, dans les contre-portes, à gauche, à droite, en haut, en bas… Le Père-Noël aurait de la place pour cacher les cadeaux plus petits, mais toujours appréciés, comme un GPS, un chèque-cadeau dans mon restaurant préféré, un Guide de l’auto 2014…

Confort pour le tour de la Terre

Les sièges avant, dotés d’appuie-bras, font preuve d’un grand confort et les kilomètres défilent sans trop qu’on s’en rende compte. Parfait pour faire le tour de la Terre en 24 heures! Ceux de la deuxième rangée profitent eux aussi d’appuie-bras et sont très agréables pour les fesses (les sièges pas les appuie-bras). Par contre, j’ai trouvé les dossiers juste un peu trop penchés vers l’arrière, même en position la plus droite possible. J’imagine, cependant, que cette inclinaison est idéale pour installer un siège de bébé. Avec les très larges portes coulissantes, inutile de mentionner que l’accès est des plus aisés. Quant à la troisième rangée, l’assise et le dossier sont passablement inclinés vers l’arrière, de sorte qu’on se sent assis comme dans un V. L’avantage, c’est que les cuisses sont bien soutenues. Par contre, pour les 364 journées sur Terre, les bosses et les trous de notre réseau routier seront très bien ressentis.

Avec sa généreuse fenestration, la Grand Caravan offre une excellente vue tout le tour. Malgré cela, merci à la caméra de recul qui sauve la vie de quelques enfants ici et là et de beaucoup de pare-chocs. Parlant de sécurité, cet entrepôt mobile possède sept coussins gonflables, peu importe la version. De quoi protéger les cadeaux en cas de collision avec un boulon échappé de la station spatiale internationale.

Rudolphe, Tornade, Danseur, Furie, Tonnerre et 278 autres

À la place des rennes, on retrouve un vulgaire moteur à essence. Le V6 de 3,6 litres, utilisé à toutes les sauces chez Chrysler, a consommé, durant notre semaine d’essai – composée à environ 60 % d’autoroutes, 20 % de routes secondaires et 20 % de ville – une moyenne de 12,0 l/100 km. Ce qui rejoint les données de Chrysler : 12,2 en ville et 7,9 sur la route. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu compte tenu des dimensions très généreuses et de l’aérodynamisme de boite de chaussures du véhicule, de son poids de plus de 2 000 kilos (le plus lourd de la catégorie) et de sa puissance de 283 rennes et de son couple de 260 lb-pi. C’est beaucoup quand on compare la consommation de la Grand Caravan avec celle, par exemple, de la Honda Odyssey qui commande deux litres de moins chaque cent kilomètres.

Dans le ciel, on ne ressent aucunement l’effet de la vitesse et il n’y a pas de policiers veillant à notre sécurité dans une sortie de la Voie lactée, ce qui fait qu’on peut conduire très, très vite sans problème. On peut même prendre les courbes sans ralentir, ça prend juste plus d’espace, ce qui ne manque pas! Sur Terre, c’est une autre histoire. La Grand Caravan est aussi sportive qu’un réfrigérateur et on apprend rapidement à ne pas dépasser ses limites. On n’achète pas un tel moyen de transport pour s’exciter le poil de la barbe blanche.

C’est Noël, pardonnons…

La Dodge Grand Caravan se reprend par son prix, de loin le plus bas du créneau. Il faut toutefois être prêt à passer l’éponge sur certains détails de finition plus ou moins heureux, sur la qualité quelquefois décevante de quelques plastiques et, surtout, sur une fiabilité à l’occasion erratique.

Mais oublions ces petits accrocs, c’est Noël! Si vous regardez dans le ciel avec les yeux d’un enfant, vous verrez peut-être passer le père Noël dans une Grand Caravan rouge.

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Dodge Grand Caravan SXT Stow'N Go 2014

Fourchette de prix

19 895 à 33 995$

Prix du modèle à l'essai

43 580$

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

5 ans / 100 000 km

Options

Ensemble Éclair 29G (4 200$)
Ensemble Communications mains-libres (850$)
Ensemble SXT Plus (1 500$)
Ensemble Black Top (1 395$)
Ensemble de remorquage Classe II (700$)
Ensemble Sécurité (595$)
Ensemble Commodités électriques (1 500$)
Système divertissement DVD (1 925$)
Siège conducteur 8 réglages élect (650$)
Système Uconnect avec navig (475$)

Concurrents

Honda Odyssey, Kia Sedona, Nissan Quest, Toyota Sienna

Points forts

Coffre digne d'une cathédrale
Système Stow'n Go génial
Prix étudiés (sauf si trop équipé)
V6 3,6 litres en bonne forme
Espaces de rangement nombreux

Points faibles

Gabarit impressionnant
Consommation élevée
Comportement routier peu sportif
Siège de troisième rangée plus ou moins confo
Fiabilité aléatoire

Fiche d'appréciation

Consommation

60.0 %

Valeur subjective

70.0 %

Esthétique

60.0 %

Confort

80.0 %

Performance

80.0 %

Appréciation générale

90.0 %