#ÉCHEC de la semaine: Étrangler World of Warcraft par erreur

Dans la catégorie: “Oups… Scusez!”, le géant des communications Rogers s’est fait pincer par le CRTC à réduire la vitesse des connexions Internet de ses clients non seulement quand ils utilisent des réseaux de partage de fichiers P2P (souvent utilisés pour pirater du contenu protégé par les droits d’auteur), mais aussi quand ils jouent à World of Warcraft.

Une utilisatrice s’est plainte que sa connexion ralentissait au point de rendre le jeu inutilisable et après enquête (ordonnée par le CRTC), Rogers a dû admettre qu’un bogue introduit par une incompatibilité entre son système de gestion du réseau et une récente mise à jour de World of Warcraft faisait en sorte que le jeu était reconnu et traité comme un logiciel malfaisant.

Rogers affirme que la situation ne peut se produire que si l’utilisateur joue en même temps qu’un vrai logiciel P2P est actif; la plaignante affirme ne jamais avoir touché au P2P de quelque façon que ce soit. (Il n’est pas impossible que les deux aient raison et que la dame ait un logiciel P2P installé sur son PC à son insu; on a déjà vu des virus faire ce genre de choses.) Rogers s’est engagée à régler le problème… D’ici le mois de juin.

On est le 1er avril. Juin, ça commence dans deux mois. Wow.