Electronic Arts: la pire compagnie aux États-Unis

Electronic Arts, qui a bien mauvaise presse ces temps-ci à cause des lancements plutôt ratés de Dead Space 3 et du nouveau SimCity (sans parler des mises à pied subites survenues aux studios montréalais de la compagnie il y a quelques semaines), se serait bien passée de « l’honneur » qui vient de lui tomber dessus.

En effet, EA devient la toute première entreprise à conserver son titre de « Pire compagnie aux États-Unis », décerné par le magazine The Consumerist à la suite d’un tournoi à élimination simple dont les résultats sont déterminés par un vote du public. 
 
Après avoir écrasé la brasserie Anheiser-Busch InBev avec 92% du vote en première ronde, EA a défait le méchant Facebook (79% à 21%), la diabolique compagnie de télécommunications AT&T (84% à 16%) et le supervilain Ticketmaster et ses frais de service abominables (79% à 21%) pour se retrouver en grande finale face à Bank of America - la même compagnie qu’EA avait battue pour le titre en 2012.
 
Un cadre supérieur d’EA a pris acte du vote en fin de semaine et promis que la compagnie s’amenderait, mais il s’y est pris d’une manière qui risque de jeter de l’huile sur le feu; reste à voir ce qu’il adviendra de cet engagement.