Entrevue avec Claptrap, héros métallique du jeu Borderlands!

Lors de la convention PaxEast, en avril dernier,  nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec David Eddings, le vice-président du développement des affaires de la compagnie GearBox. Peut-être que le nom David Eddings, ne rime à rien dans vos oreilles, mais il y a fort à parier que celui de Claptrap, héros métallique du jeu Borderlands vous sera familier.

Qu’est-ce qui vous a amené à devenir la voix de Claptrap?
 
Lorsque les créateurs du jeu Borderlands ont imaginé Claptrap,  ils avaient en tête un personnage demandant, légèrement casse-pied, mais surtout, attachant. Ils ont donc spontanément pensé à moi ! 
 
À quel point les animateurs ont dû moduler votre voix afin que celle-ci devienne la voix du personnage?  
 
Il y a eu beaucoup de modulations afin de donner l’impression que la voix provient d’une boîte de métal, un peu comme si elle était diffusée d’une paire de mauvais haut-parleurs. Lorsque j’enregistre la voix du personnage, je me mets totalement dans « la peau » de Claptrap! J’adopte donc l’intonation, mais vraiment, la magie arrive lorsque les gars du son modulent ma voix pour lui donner cette tonalité « métallique ».
 
Claptrap
 
Est-ce que vous aviez fait par le passé d’autres voix de personnage ou est-ce votre première expérience? 
 
J’ai fait pas mal de radio il y a environ 16 ou 17 ans de ça. J’étais animateur de l’émission du matin et dans cette émission, nous avions des personnages. J’ai donc fait énormément de voix à cette époque. Il y a environ 14 ans, un ami proche a fondé une petite compagnie de jeux vidéos du nom de Ritual Entertainment.  Cette compagnie a développé un jeu appelé Sin. À l’époque, cet ami m’a demandé de faire des voix pour le jeu. Lorsque je suis arrivé chez Gearbox, les gens autour de moi ont su reconnaître ma personnalité parfois extravagante et ils connaissaient aussi mon passé comme animateur radio. Donc lorsque Randy (Pitchfork – le président de Gearbox) m’a demandé si je voulais faire la voix pour Claptrap, j’étais vraiment  content de pouvoir le faire!
 
Aviez-vous pensé que le personnage deviendrait aussi populaire auprès des joueurs? 
 
Non,  ce fut une très grande surprise pour moi. Je n’avais jamais eu de personnage ayant eu autant d’attention avant et un rôle aussi important à jouer dans un jeu. Bien entendu, nous pensions bien  que le jeu allait être un succès, mais nous ne pensions pas que ce petit robot deviendrait une célébrité! Mon travail au quotidien est d’être responsable du développement des affaires. Lorsque je viens dans des conventions comme celle-ci, que les gens me reconnaissent et hurlent « CLAPTRAP! » à mon arrivée, ça m’étonne toujours !
 
Claptrap
 
Aimeriez-vous faire d’autres voix maintenant que Claptrap a lancé votre carrière? 
 
J’adorerais. En tant que personne qui travaille généralement dans l’ombre des projets, d’avoir l’opportunité de pouvoir contribuer aussi directement au jeu est un réel plaisir pour moi. Nous avons la chance d’avoir une équipe extrêmement talentueuse qui met son cœur et son âme dans nos jeux. Dans une certaine mesure, ce n’est même pas juste que j’aie droit à toute cette attention médiatique alors que je fais que quelques phrases dans le jeu et que tous les développeurs derrière travaillent comme des forcenés. Ceci dit, avec ce rôle, j’ai enfin gagné une certaine crédibilité auprès de mes enfants qui me croient maintenant lorsque je leur dis que mon travail est de « faire des jeux vidéos »!
 
Cette entrevue a été réalisée en collaboration avec François Lapierre-Messier

Catégories