5 raisons pourquoi l’équipe technique d’Expédition extrême est ÉPIQUE!

par Annie Dubé
Caméraman pour Expédition Extrême

Si vous avez été à l’écoute de l’émission Expédition extrême lors des trois dernières saisons, peut-être avez-vous eu une pensée pour l’équipe technique derrière la caméra, qui doit suivre Francis Bouillon et son invité. On ne les voit pas à l'écran, mais sans eux, cette aventure télévisuelle n'aurait simplement pas été possible!

Pour chaque épisode, l'équipe sur le terrain est composée de deux cameramans, d'un preneur de son et d'un réalisateur, en plus de la régie et de la sécurité qui comprend deux ou 3 personnes selon les lieux de tournage. Les membres de l’équipe font tout ce qu’on voit à l’écran, en plus d’avoir du matériel lourd sur les épaules pour affronter les éléments de la nature, qui sont parfois déchaînés et peu conviviaux. 

Expédition Extrême

On a eu un gros coup de coeur pour le travail que ces gens accomplissent dans les coulisses de la nature, et on a décidé de souligner l'excellent travail de cette sympathique bande de fous. 

Voici 5 raisons pourquoi ces gars-là sont épiques et qu'ils méritent tout notre respect.

1. Ils doivent se faire très petits malgré le grand rôle qu’ils jouent

Leur présence est essentielle à la réussite de chaque aventure. Pour se déplacer sur l’eau, ils sont parfois entassés très à l’étroit avec leur équipement dans une chaloupe ou un canot pour suivre Francis, le coach et son invité qui nagent ou descendent une rivière. Les membres de l’équipe technique, sauf le réalisateur et un gars de la régie qui restent près des invités toute la nuit, dorment dans des tentes à environ 500 mètres de l’abri de Francis, le coach et son invité. Tous ces efforts physiques demandent du carburant, mais pour ne pas distraire les invités, qui sont dans la bulle de leur scénario de survie, l’équipe ne mange jamais devant eux. Trop smath, tsé. 

Expédition Extrême

2. Peu importe les éléments naturels à affronter, l’équipe doit foncer

Pluies torrentielles, orages, tempêtes de neige, chaleurs extrêmes, attaques de moustiques... les défis sont nombreux pour les techniciens. En plus, ils doivent marcher à travers des branches, ne pas trébucher sur des racines, enjamber des troncs d’arbre, marcher dans 4 pieds de neige, dans la boue et les joncs, escalader une paroi, descendre un rapide dans un canot pneumatique, glisser sur des roches en bordure d’une rivière, etc. Tout ça en prenant des images splendides, tout en essayant de ne pas se planter en pleine face et ce, sans nous donner mal au coeur dans notre salon. Blair Witch Project peut vraiment aller se rhabiller!

Disons que ces gars-là, c'est pas des tchokeux et on peut compter sur eux, beau temps, mauvais temps.

Expédition Extrême

3. Ce sont des gars loyaux qui se tiennent les coudes

Au fil des 3 saisons, l’équipe technique et de régie est restée pratiquement la même. Une relation d’amitié et de confiance s’est créée entre les gars. Ce sont de vrais guerriers, des gars de bois des temps modernes.  Avant de partir en tournage, c’est le gros déjeuner, mais le repas du retour en équipe autour d’une bonne bière est aussi essentiel pour décompresser. On les comprend... Plusieurs fainéants iraient directement du déjeuner à la bière sans quitter le chalet! Pour les gars d'Expédition extrême, c'est entièrement mérité.

Expédition Extrême

4. Ils veillent à la sécurité et au succès de l'expédition

L’équipe sur le terrain est toujours en contact avec la production. Durant les tournages, un gars de la régie appelle la production (qui est en poste près du lieu de tournage dans la région) pour faire un compte-rendu deux fois par jour. La production suit à distance le trajet parcouru à l'aide d'un émetteur satellite personnel (SPOT), d'un téléphone satellite et d'un système de GPS, et elle est en mesure de prendre des décisions sur un dix cennes. Puisque tout peut arriver dans des milieux hostiles qui n'ont rien à voir avec un tout-inclus dans le Sud, un plan d’urgence est toujours minutieusement établi avant le départ par le responsable de la sécurité et les autorités de la région sont au courant du tournage. 

Expédition Extrême

5. Ce sont de vrais héros de l’ombre

Tous les invités au fil des 3 saisons ont manifesté un grand respect envers l’équipe sur le terrain. On ne le voit pas à l'écran, mais l'équipe technique est d'un support psychologique énorme tout au long de l'aventure, en plus d'être super fiable. Quand l’invité trouve cela difficile et qu’il voit les gars de l’équipe qui les suivent en silence avec le poids de leur équipement, ça les motive à avancer et à ne pas lâcher.

Des moments forts qui ont marqué l'équipe

Les Monts Groulx avec Ludivine Reding 

Dans l’épisode récent de Ludivine Reding aux Monts Groulx, certains membres de l’équipe de régie transportaient des sacs à dos de 80 livres dans le froid et la neige, en plein mois d'octobre. Personne ne s'attendait à un tel spectacle polaire en arrivant sur les lieux du tournage! 

La seule porte de sortie des invités et aussi de l’équipe était de marcher 17 km. Le plan B? Une évacuation en hélicoptère. Pour cet épisode, l'équipe a été bonifiée avec l'ajout de deux sherpas (des porteurs) pour transporter tout l'équipement. 

Quand ils sont descendus de l’hélicoptère à quelques minutes du début du tournage, personne ne se doutait qu’il y aurait autant de neige. À ce temps-là de l’année, c’était inhabituel et surprenant. Ils ont compris que ce serait un défi de taille pour tous de marcher les 17 km menant jusqu’à la route, non seulement pour Francis et Ludivine, mais aussi pour l'équipe.

Expédition Extrême

L'épisode à Kicking Horse avec Thomas Beaudouin

Il faisait très froid (-20 C), l’équipe était au coeur d’une tempête dans un secteur hors-piste près de Kicking Horse, et en pleine nuit ils ont pensé à quitter les lieux, c’était très difficile de supporter le froid… En contact avec la productrice par téléphone satellite, ils se sont consultés. Grâce à leur esprit d’équipe avec Francis Bouillon et l’invité Thomas Beaudoin, qui souhaitaient rendre hommage au rescapé Stéphane Boisvert, ils ont décidé de rester et de passer cette nuit interminable en survie. Le lendemain matin, ils étaient tous très fiers!

Et les filles? 

Même si elles ne sont pas sur le terrain durant l'épisode, deux filles font partie de l'équipe de repérage et elles sont présentes au début du tournage. Elles jouent un rôle de support psychologique important tout au long de l'aventure, en restant à proximité de la zone de tournage pour faciliter la communication et réagir en cas de besoin.

Les gars apprécient beaucoup de les savoir proche, et dès qu'ils sortent du bois, ils sont accueillis par elles et leur racontent avec plaisir leur aventure, car eux et Francis Bouillon en ont souvent long à dire! Elles accueillent aussi les inviter et les transportent parfois avant le tournage, et elles discutent avec eux pour les rassurer. Les invités vedettes se demandent toujours qu'est-ce qui leur a pris d'accepter de participer à un tel concept! Il faut donc les mettre en confiance, sans toutefois leur dévoiler le punch à propos de ce qui les attend ce jour-là!

Expédition Extrême

On lève notre chapeau à toute cette équipe de joyeux lurons qui ont bravé les intempéries pour nous offrir de la bonne télé!

Ne manquez pas les rediffusions du dernier épisode d'Expédition extrême, jeudi 13 h / vendredi 18 h / samedi 9 h / dimanche 23 h / mardi 15h sur les ondes de Z

Un énorme merci à Annie Beauchemin pour sa collaboration inestimable et son témoignage lors de la rédaction de cet article.


À LIRE AUSSI:

LUDIVINE REDING ET FRANCIS BOUILLON SE CONFIENT SUR LEUR EXPÉDITION EXTRÊME

UN CADAVRE DÉCOUVERT DANS EXPÉDITION EXTRÊME

7 TRUCS DE SURVIE QUI POURRAIENT PLUTÔT VOUS TUER

Expédition Extrême avec Francis Bouillon, Ludivine Reding et Frédéric Fournier Francis Expédition extrême Appel à l'aide