Êtes-vous certain de vouloir vendre votre vieux téléphone?

Vous pensez qu’utiliser un outil système pour effacer vos données sur votre vieux téléphone intelligent et le ramener à la configuration originale du manufacturier avant de le vendre constitue une précaution suffisante? Peut-être pas...

Le magazine Wired a publié les résultats d’un test au cours duquel ils ont effacé 6 téléphones avant de les envoyer à une compagnie spécialisée dans la récupération de données. Si certains appareils ont passé le test avec succès (ou à peu près), d’autres cas se sont révélés beaucoup plus troublants.
 
Par exemple, un téléphone contenait une carte de mémoire micro SD qui avait été effacée mais pas reformatée... Alors les spécialistes ont pu retrouver l’adresse de courriel de l’ancien propriétaire, ses photos accompagnées des dates et des lieux où elles avaient été prises, et un tas d’autres trucs inquiétants.
 
Dans un autre téléphone, ils ont retrouvé des centaines de contacts et une liste de 130 000 points d’accès Wi-Fi ou cellulaires que le téléphone avait déjà visité... Y compris des endroits qui dataient de l’avant-dernier propriétaire!
 
Sans parler des textos ou des courriels complets que l’on peut retracer avec un outil de récupération de fichiers effacés en vente libre, bref de tout ce qu’il faut pour identifier l’ancien propriétaire d’un appareil et peut-être compromettre son identité.
 
Conclusion: la seule manière d’être certain que personne n’utilisera jamais votre vieux téléphone pour fouiner dans vos affaires, c’est de le détruire à coups de marteau plutôt que de le vendre...
 
Source: Wired