L’étrange lac rempli de... squelettes

par Violaine Ducharme - 37e AVENUE
Lac rempli de squelettes

En 1942, un garde forestier britannique découvrit, dans les hauteurs des montagnes indiennes, un lac gelé rempli d’ossements humains. Et ces ossements, révéla plus tard le carbone 14, remontaient à très, très longtemps... Que s’était-il passé dans cette vallée perdue et accidentée?

 

Alors qu’on a longtemps pensé qu’il s’agissait des restes de soldats japonais datant de la Première Guerre mondiale, une expédition de 2004 au lac Roopkund est venue mettre un terme à cette croyance. Grâce au carbone 14, on a découvert que les ossements dataient de… 850 avant J.-C.!

 

Mais là n’est pas le plus curieux de toute l’affaire. Les crânes soumis aux analyses ont révélé des fractures de forme circulaire, et ce, sur la totalité des échantillons analysés. Les ossements d’épaules présentaient aussi des blessures évidentes sur leurs parois supérieures.

 

Or, un ancien chant de femme traditionnel indien parle d’une légende selon laquelle une déesse, en colère contre des profanateurs du sanctuaire de sa montagne, déchaîna une tempête de grêlons sur eux afin de les punir.

 

Ainsi les analyses de 2004 aboutirent-elles aux mêmes conclusions: c’était bien une violente grêle qui a tué ce convoi d’environ 200 personnes…