5 étranges dépendances

par Rédaction 37e AVENUE le 23 novembre 2016
Honte

On a tous des amis accros à la nicotine, au café ou au Nutella. Mais saviez-vous qu’on peut aussi devenir complètement dépendant aux poils, au papier de toilette ou au bronzage? Voici quelques étranges dépendances.

 

La craie

Craie

Thinkstock

Est-ce par nostalgie de l’école? Certaines personnes salivent tellement à la vue d’une craie qu’elles en mangent. Avec l’arrivée des tableaux électronique, cette dépendance devient plus difficile à assouvir.

 

Les poils

Tirer cheveux

Thinkstock

La trichotillomanie se caractérise par l'arrachage compulsif des cheveux, des sourcils, de la barbe ou des poils pubiens. Et quand on les mange, on appelle ça de la trichophagie. Bonjour, boules de poils dans la cuvette...

 

Le papier de toilette

AFV Babies eating babies afv toilet paper

Chez certains, le goût du papier de toilette est irrésistible. Influencés par les publicités qui parlent de la douceur et du moelleux, on ne sait pas s’ils passent à table avant ou après avoir utilisé le papier.

 

Les biscuits Oreo

Biscuit oreo

Thinkstock

On est tous un peu accros aux biscuits Oreo. Selon une étude du Connecticut College, ils provoqueraient le même effet sur le cerveau que la morphine ou la cocaïne. Notez qu’en injection, les biscuits Oreo sont nettement moins bons.

 

Le bronzage

Bronzage

Thinkstock

Les plages de Floride et les parcs de Montréal l’été regorgent de personnes qui passent tous leur temps libre à exposer leur épiderme aux rayons du soleil. On appelle ça de la tanorexie. Cette dépendance au bronzage s'apparente à la dysmorphie, un trouble de perception de son corps.