Existe-t-il des différences entre les cartes SD?

Votre nouvel appareil-photo met plus de temps à enregistrer les photos que votre vieil appareil? Votre nouveau caméscope HD arrête toujours l’enregistrement après quelques secondes à peine? Vous utilisez pourtant la même carte SD que dans l’appareil précédent…!

Votre appareil n’est pas défectueux. Vous avez probablement utilisé une carte SD trop lente pour celui-ci!

En effet, votre nouvel appareil enregistre probablement des photos ou vidéos de meilleure qualité que l’ancien et, par le fait-même, génère des fichiers plus lourds et donc plus longs à sauvegarder.

Il est donc temps de regarder de plus près les cartes que vous utilisez ou celles que vous achèterez dans le futur.

Des cartes qui ont de la Classe

En observant une carte SD, vous remarquerez qu’en plus d’afficher la capacité, qui varie généralement entre 4 Go et 32 Go, on retrouve aussi un petit chiffre encerclé (2, 4, 6 ou 10).

Cartes SD

Ce chiffre est important, puisqu’ils nous indique la Classe de la carte en question et la Classe, c’est la vitesse minimale, en mégaoctets à la seconde, à laquelle la carte peut écrire. Par exemple:

  • Classe 2 = 2 mégaoctets/seconde
     
  • Classe 4 = 4 mégaoctets/seconde
     
  • Classe 6 = 6 mégaoctets /seconde
     
  • Classe 10 = 10 mégaoctets /seconde

Il existe évidemment des cartes de Classe 10 qui écrivent à une vitesse minimale plus élevée (par exemple, 30 mégaoctets/seconde).

D’ailleurs, si la carte affiche un chiffre suivi du symbole multiplicateur « x ». C’est aussi un indicateur de la vitesse à laquelle la carte travaille, faisant référence à la vitesse d’un lecteur CD ou DVD. Certaines afficheront « 133x », d’autres « 200x ».

« 133x » est l’équivalent de 20 Mo/seconde, tandis que « 200x » représente 30 Mo/seconde.

Cartes SD Duracell

Si, par exemple, vous faites de la photo avec un appareil à 6 ou 8 mégapixels, la Classe aura un moins grand impact sur la vitesse à laquelle l’appareil enregistre vos photos que si vous utilisez un appareil de 10 mégapixels ou plus, dont le fichier est plus lourd et donc plus long à enregistrer.

Pour vous donner un exemple simplifié, un fichier de 10 mégapixels équivaut à environ 10 mégaoctets, une fois enregistré. Avec une carte de Classe 2, il vous faudra 5 secondes en moyenne pour enregistrer une nouvelle image, tandis qu’avec une carte de Classe 6, environ 1,5 seconde. Avec une carte de Classe 10, il faudra tout au plus une seconde, souvent moins, pour que l’appareil-photo enregistre une nouvelle image.

La taille varie d’un fichier à l’autre selon son contenu (et d’un appareil-photo à l’autre!), mais vous ne devriez jamais vous tromper de beaucoup si vous utilisez cette règle simplifiée.

Tout ceci s’applique également dans le cas d’un caméscope HD ou d’un appareil-photo pouvant filmer en HD (720p comme 1080p) et il est donc préférable d’utiliser des cartes rapides avec un caméscope ou un appareil-photo permettant de filmer en HD, puisque l’appareil enregistre normalement 30 images à la seconde!

Note : J’ai volontairement omis de parler de « compression » et autres termes techniques afin d’alléger le texte, mais ceci ne change en rien les indices de performance des cartes dans les appareils, puisque je ne parle pas de « durée d’enregistrement », notamment en ce qui concerne la vidéo HD.

À chaque appareil sa Classe

Afin de vous aider à mieux cibler vos besoins en matière de cartes SD selon l’appareil utilisé, j’ai préparé ce petit classement de façon tout à fait arbitraire :

  • Classe 2 = cadre numérique ou lecteur MP3
     
  • Classe 4 = appareil-photo de 8 MP ou moins, caméscope HD 720p
     
  • Classe 6 = appareil-photo de 10 ou 12 MP
    (j’utilisais des cartes de classe 6 dans mon Canon XSi de 12,2 MP jusqu’à tout récemment)
     
  • Classe 10 = appareil-photo professionnel, caméscope HD 1080p

Il serait donc risqué d’utiliser une carte de Classe 2 ou 4 dans un appareil-photo de 12 mégapixels ou une carte de Classe 6 dans un caméscope HD 1080p!

Par contre, le contraire est aussi vrai : il est inutile de mettre une carte de Classe 10 dans un appareil de 8 mégapixels, puisque le processeur de l’appareil ne requiert pas autant de performance. Vous n’obtiendrez alors pas de gain de vitesse lors de l’enregistrement de vos photos.

SD, SDHC et microSD

Vous avez peut-être déjà lu l’acronyme « SDHC », qui signifie simplement « SD à haute capacité ». Cet acronyme est presque omniprésent de nos jours, puisqu’il désigne les cartes de 2 Go ou plus et qu’on ne voit pour ainsi dire plus de cartes dont la capacité est inférieure à 2 Go.

Mais un plus vieil appareil ne sera peut-être pas en mesure d’utiliser une carte SDHC s’il n’a pas été programmé pour lire ce type de cartes (c’est le cas de l’appareil-photo de ma fille, acheté à rabais il y a près de deux ans).

Les cartes microSD, elles, sont souvent peu performantes (Classes 2 ou 4, à moins de payer le gros prix), puisqu’elles sont surtout utilisées dans les téléphones cellulaires ou les tablettes tactiles. Elles peuvent toutefois dépanner si vous n’avez pas d’autre carte sous la main, du moment que vous avez un adaptateur comme dans l’image ci-dessous.

Carte micro SD

En conclusion

Dans le doute, informez-vous et posez des questions à un commis en magasin. Celui-ci n’aura peut-être pas toujours réponse à tout, mais s’il voit que vous vous y connaissez le moindrement, il aura peut-être tendance à répondre de façon plus prudente ou à aller s’informer lui-même auprès de quelqu’un d’autre. Sinon, vous pouvez toujours consulter votre ami Google!