Expulsé de l’école parce que maman chiale sur Facebook

par François Dominic Laramée le 3 septembre 2014

Dans la catégorie: «Gros fail de tous les adultes en même temps», difficile de trouver mieux que cette histoire de petit garçon expulsé de son école prématernelle parce que sa mère avait critiqué l’institution sur Facebook et que l’administration de l’école a décidé de se venger sur lui.

Apparemment insatisfaite que l’école n’ait pas prévenu les familles de la date de la photographie annuelle des élèves assez longtemps à l’avance (?!?), la mère a choisi d’exprimer sa frustration sur les réseaux sociaux, écrivant notamment qu’elle trouvait une nouvelle raison de détester l’école de son fils chaque jour et suggérant que le personnel qui y travaillait était formé d’ignares. Le tout, dans un statut privé… Mais où elle a « taggé » l’école, ce qui fait que la direction en a pris connaissance subito presto. Oups.

La réaction n’a pas été plus brillante: la direction a accusé la mère d’avoir enfreint le règlement sur la discorde inscrit dans le cahier que les parents doivent signer avant que leurs enfants ne soient admis, et elle a expulsé le petit, qui n’avait apparemment rien à se reprocher, lui.

On rappelle qu’il s’agit ici d’une prématernelle. Et en plus, d’une prématernelle qui se vante d’offrir un programme éducatif basé sur les enseignements de Jésus — qui n’était généralement pas fort, fort sur la vengeance si mes lointains souvenirs sont bons.

Faites-donc un câlin à votre éducatrice de CPE la prochaine fois que vous la verrai, d’accord?

Source: Ubergizmo