Fabrication à Taïwan des très attendues montres iWatch d'Apple

Deux firmes électroniques taïwanaises qui assemblent des produits pour l'américain Apple ont reçu commande pour fabriquer la très attendue iWatch, une montre intelligente comprenant des fonctions proches de celles des téléphones intelligents, indiquent un analyste et la presse de Taipei.
 
"Apple devrait introduire la iWatch en 2014. Selon nos sources, Inventec est la ligne d'assemblage principale pour la iWatch, avec 60% des commandes", avance Wanli Wang, analyste chez CIMB Securities.
 
La maison de courtage estime à 63,4 millions d'unités la vente des iWatch sur les douze mois suivant son lancement, à un prix moyen de 199 dollars US.
 
Selon le quotidien de Taïwan, Apple Daily, qui cite des sources anonymes, l'autre firme qui assurera la production de ce gadget est Quanta Computer, avec en gros 40% des commandes.
 
Les deux entreprises ont refusé de confirmer ou d'infirmer ces informations.
 
Début juin, le groupe informatique Apple avait déposé une demande d'enregistrement de la marque iWatch au Japon, une démarche qui a alimenté les discussions sur le développement par le géant américain d'une montre multifonctionnelle compagne d'un téléphone intelligent.
 
Qu'il s'agisse du spécialiste nippon des montres numériques, Casio, de mastodontes de l'électronique comme le sud-coréen Samsung ou encore de géants de l'informatique comme les américains Google et Microsoft, plusieurs industriels développent actuellement des montres intelligentes englobant des fonctions proches de celles des téléphones intelligents et capable de communiquer avec ces derniers.
 
Mais beaucoup attendent avec impatience une version Apple, hypothétique objet sur lequel courent de nombreuses rumeurs.
 
Le fleuron nippon des technologies grand public, Sony, avait dévoilé en juillet la deuxième version de sa montre intelligente, étanche, à écran tactile, qui dialogue avec les téléphones intelligents, sous système d'exploitation Android de Google, pour recevoir les alertes des appels téléphoniques, consulter son agenda ou ses courriels, lire des mises à jour de réseaux sociaux ou encore écouter de la musique.