Facebook lève le voile sur un téléphone intelligent sur mesure

Facebook a présenté un logiciel conçu pour faire du géant des réseaux sociaux l'écran d'accueil des smartphones Android, et un téléphone pré-équipé qui sera conçu par le taïwanais HTC et vendu aux Etats-Unis par l'opérateur AT&T.

Lors d'une conférence de presse, le PDG et co-fondateur du réseau social, Mark Zuckerberg, a déclaré que le nouveau logiciel, baptisé FacebookHome, ferait du réseau social la base des écrans des téléphones Android, le système d'exploitation du géant internet Google.
 
FacebookHome veut mettre au centre du fonctionnement de ces appareils "les gens et non pas les applications", a-t-il affirmé.
 
"Nous ne concevons pas un téléphone et nous ne concevons pas un système d'exploitation, mais quelque chose qui est bien plus important qu'une application", a souligné M. Zuckerberg devant la presse au siège du groupe.
 
Le logiciel, qui permet aux utilisateurs d'accéder à leur page Facebook dès qu'ils allument leur téléphone, sera disponible pour être téléchargé à partir du 12 avril, a indiqué M. Zuckerberg.
 
Il sera aussi vendu par le groupe taïwanais d'électronique HTC, qui commercialisera un téléphone équipé de l'écran d'accueil Facebook, baptisé HTC First et distribué aux États-Unis par l'opérateur AT&T. 
 
 
L'analyste Trip Chowdhry était enthousiaste, parlant "d'un concept totalement inédit".
"Facebook n'est pas une entreprise qui copie comme tant d'autres dans le secteur des appareils mobiles (...) y compris Microsoft, BlackBerry ou Samsung", a-t-il estimé. "Ils vont donc s'octroyer une position de leader dans les téléphones sociaux. Reste à savoir à quel point ce nouveau segment sera important ou pas".
 

Google a de quoi s'inquiéter

 
Le système Android a gagné 5,9 points pour représenter 51,2% des ventes de téléphones intelligents au cours des trois derniers mois terminés en février, selon une récente étude réalisée par Kantar Worldpanel ComTech.
 
La part du système iOS du groupe informatique Apple a quant à elle chuté de 3,5 points à 43,5%, tandis que celle du système Windows Phone, lancé l'an dernier par le groupe informatique Microsoft, atteint 4,1%.
 
Facebook entend désormais suivre ses utilisateurs, qui sont plus d'un milliard, sur les appareils mobiles comme les téléphones multifonctions et les tablettes.
 
Le patron de
Facebook Mark Zuckerberg avait souligné en septembre que "l'avenir" était désormais dans les appareils mobiles, promettant que son groupe allait "gagner plus d'argent sur les mobiles que (...) sur les ordinateurs".
 
Le partenariat avec HTC est cohérent car le fabricant taïwanais pourrait capitaliser sur la notoriété de Facebook pour augmenter sa part dans le marché des Android, dominé actuellement par le sud-coréen Samsung, selon le spécialiste de la Silicon Valley Rob Enderle.
 
HTC fabrique aussi des téléphones avec un système Windows, dont une des particularités -sur les mobiles- est d'intégrer Facebook.
 
"Vous allez avoir un téléphone conçu pour accéder à Facebook de plein de manières. Une page principale Facebook avec un fil d'informations joliment présenté et optimisé peuvent vous permettre de vivre dans Facebook comme vous vivez dans iTunes quand vous avez un iPhone", selon M. Enderle.
 
Selon une étude du cabinet de recherche IDC commandée par Facebook, les détenteurs de téléphones intelligents vérifient leurs appareils quatre ou cinq fois par quart d'heure, pour consulter d'abord leur messagerie, puis internet, et enfin Facebook.
 
Pour M. Chowdhry, "Google a de quoi s'inquiéter" car il risque de perdre des parts de la "monétisation liées à Facebook" avec ce nouvel écran aux couleurs du groupe de Menlo Park.