Il fait des tatouages avec son bras biomécanique

par Rédaction 37e AVENUE le 29 juin 2016
Tatoueur JC Sheitan Tenet

Bien des tatoueurs diront de leur machine qu’elle est comme l’extension de leur propre bras. Pour le tatoueur français JC Sheitan Tenet, à qui il manque un membre, c’est littéralement le cas.
 

On l’appelle « le tatoueur biomécanique », car depuis qu’il est muni d’une prothèse équipée d’aiguilles à tatouage fonctionnelles, le jeune manchot a retrouvé l’usage de son bras droit jadis perdu pendant son enfance. Il avait depuis appris à utiliser son bras gauche, et s’en tirait d’ailleurs fort bien, comme Django Reinhardt était un virtuose de la guitare avec seulement trois doigts.

 

Mais lorsque son ami Jean-Louis Gonzal, artiste patenteux, a modifié une de ses prothèses afin de la convertir en machine à tatouer, c’est tout un monde de possibilités qui venait de s’ouvrir pour l’as de l’aiguille.

 

Faite de pièces de machine à écrire, de tuyaux et de véritables composantes d’outil classique de tatoueur, la nouvelle prothèse de Sheitan, unique en son genre, est la première prothèse de tatoueur au monde. Son propriétaire peut en ajuster les paramètres selon les besoins de la pièce qu’il crée sur l’épiderme de ses clients, pour un résultat aussi bluffant qu’époustouflant.

 

Voyez-la ici en action!