Fantasia: Hello Ghost

La première canadienne de la comédie sud-coréenne Hello Ghost aura lieu ce soir à 18h50 au théâtre Hall, alors que la seconde représentation aura lieu demain à 13h. Mais j’ai eu l’occasion de voir plus tôt le premier long-métrage de Kim Young-tak qui est une agréable surprise dans la veine de films tels Heart and Souls (1993) et Ghost Town (2008).

L’histoire du film est celle de Sang-Man, un jeune homme déprimé orphelin depuis l’enfance qui décide de mettre fin à ses jours. Malheureusement pour lui, il se réveille à l’hôpital et découvre qu’il est mort pendant quelques minutes et a été ramené à la vie. Encore pire, il est désormais suivi par 4 fantômes qui l’empêchent de renouveler ses tentatives de suicide et lui imposent leurs propres régimes et manières d’être. Et le seul moyen de se débarrasser de ces intrus est d’exaucer leurs voeux et taches inaccomplies. Mais voilà, Sang-Man tombe aussi amoureux d’une jolie infirmière nommée Jung Yun-Soo qui elle le trouve très étrange.

Sans être entièrement original, Hello Ghost est un film tout à fait sympathique et émouvant qui présente une situation dramatique (la dépression) avec espoir et légèreté. Le long-métrage parle de l’importance de la famille et des relations interpersonnelles et approche la mort de manière rare; sans appréhension, avec naïveté et confiance. Le mélange d’humour et de drame est assez réussi et saura vous arracher à la fois quelques rires et quelques larmes.

Hello Ghost est une bonne première réalisation pour Kim Young-tak, mignonne et touchante, et sans doute meilleure que le remake hollywoodien que réalisera prochainement Chris Colombus (Harry Potter 1 et 2, Percy Jackson et le voleur de foudre).