Fantasia : Kidnapped (Secuestrados)

Kidnapped (Secuestrados) a été couronné de plusieurs honneurs dans le circuit des festivals, dont meilleur film d’horreur de l’édition 2010 du Fantastic Fest. C’est maintenant au tour de Fantasia de présenter ce premier long-métrage écrit et réalisé par l’Espagnol Miguel Ángel Vivas.

Kidnapped est un film choc qui nous place aux premières loges d’une invasion de domicile. Cette situation à laquelle personne ne souhaite être confronté interpelle le spectateur davantage qu’un récit mettant en vedette une quelconque menace surnaturelle, et vient jouer sur une peur moderne bien réelle. Ici, l’horreur est humaine, et se passe trop près de chez nous. Il serait plus exact de parler d’un thriller qui prend des dimensions horrifiques, mais l’effet est le même : on demeure sur le bout de sa chaise durant 85 minutes.

Jaime (Fernando Cayo) et Marta (Ana Wagener) viennent tout juste d’emménager dans leur nouvelle maison, dans un quartier cossu de Madrid. Pendant que le couple se dispute à propos de leur fille Isa (Manuela Vellès) qui refuse de rester pour pendre la crémaillère, trois hommes cagoulés font irruption au domicile. Non contents de dérober les objets précieux et de vider les portefeuilles, l’un des bandits conduit Jaime au guichet afin de retirer l’argent des comptes de banques, alors que les deux autres complices prennent le reste de la famille en otage. La brutalité qui s’ensuit est prévisible, mais ne décevra pas les amateurs de sensations fortes.

Si le scénario reste en surface, la réalisation impressionne, avec un rythme qui ne contient aucun temps mort. De la toute première à la toute dernière image, Kidnapped est marqué par une intensité visuelle qui risque de faire frémir même les habitués de films de genre. Miguel Ángel Vivas a tourné le long-métrage en une douzaines de scènes prolongées, sans beaucoup d’artifice ni de montage. La performance des acteurs est donc au centre de l’action, et on s’identifie spontanément aux membres de cette famille ordinaire qui se voient infliger les pires sévices.

Ce film dérangeant sera projeté cet après-midi à 15h00 au Théâtre Hall de Concordia, mais soyez avertis : après avoir vu Kidnapped, vous sentirez le besoin de verrouiller les portes de votre maison à double tour pendant quelque temps.