Ferrari FF: une grande fierté pour les dirigeants du Salon de Montréal

Parmi les multiples responsabilités qui incombent aux gestionnaires d’un salon de l’automobile, il en est une qui est essentielle, soit allé chercher des voitures de rêve qui ont comme mission d’attirer le plus grand nombre de visiteurs possible.

Or, cette année la direction du Salon internationale de l’auto de Montréal est bien fière de compter parmi ses 40 véhicules dévoilés en grande première canadienne, la Ferrari FF.

La première voiture de série de cette marque prestigieuse à utiliser un système de rouage à traction intégrale.

La Ferrari FF
La FF de Ferrari se présente sous la forme d’une familiale sport à deux portières avec hayon, que l’on définie en sol européen de type « Break de chasse ».

Le puissant coupé hérite d’un système à traction intégrale appelé par les ingénieurs de la marque « 4Ruote Motrici ». Un système dit léger et intégré à l’électronique de la voiture.

La sportive offre également des suspensions pilotées, des amortisseurs magnétorhéologique (SCM-3) propres à la marque et des freins Brembo en céramique.

Son poids de 1790 kilos est réparti à hauteur de 47% sur le train avant et de 53% vers l’arrière. 

L’incontournable moteur V12
Sous son long capot, on retrouve évidemment un puissant, voire un foudroyant V12 de 6,3 litres lequel développe 651 chevaux et 504 lb-pi de couple. Le tout accouplé à une boîte séquentielle à double embrayage à sept rapports.

Selon les données du constructeur:
-    Accélération de 0 à 100 km/h : 3,7 secondes.
-    Vitesse de pointe : 335 km/h.
-    Consommation moyenne de carburant : 15,4 li/100 km.
-    Émanations de CO2 : 360g/km.