Fiat 500 Abarth 2012 : La p’tite effrontée

Sa première nord-américaine s'est déroulée en novembre dernier au Salon de Los Angeles et maintenant c’est au tour du Salon international de l’automobile de Montréal de l’accueillir en tant que première canadienne pour la fougueuse Fiat 500 Abarth.

Le nom « Abarth » est à Fiat l’équivalent des lettres « SRT » pour Chrysler, « AMG » pour Mercedes-Benz et la lettre « M » chez BMW. C'est-à-dire un nom et des lettres annonciatrices de voitures plus puissantes et au comportement nettement plus sportif.

Fiat 500 Abarth
Sur le vieux continent, on retrouve cinq versions de la petite Abarth 500 lesquels disposent de cinq moteurs quatre cylindres différents. Chez nous, on a droit à une seule version de la Fiat 500 Abarth.

Il s’agit du coupé qui pour la circonstance reçoit des appendices esthétiques qui lui octroient plus de mordant, voire plus d’agressivité. La p’tite effrontée annonce clairement ses intention de ne pas s’en laissé imposer par la concurrence.

Sous le capot
Le seul moteur offert en Amérique pour la Fiat 500 Abarth est un quatre cylindres Multiair de 1,4 litre d’une puissance de 160 chevaux et dont le couple est de 170 lb-pi.

Cette p’tite arrogante à traction avant nous donne le choix entre une boîte manuelle à cinq vitesses et une transmission automatique à six rapports.

Comme il se doit, la voiture dispose d’une direction plus précise, d’une suspension raffermie et de freins plus puissants.

Catégories