Fiat 500 Abarth Cavallino 2014: Passion italienne, production québécoise

La Cavallino est dotée de pièces fabriquées à Lachine au Québec.

Les Italiens sont des passionnés. Ils se passionnent pour les plaisirs de la table, pour le bon vin, pour des robes et des complets bien taillés, pour de belles automobiles et pour la conduite de celles-ci. C’est pourquoi une voiture de facture italienne nous propose toujours ce petit quelque chose qui la démarque des autres. Au cours de la dernière année, la Fiat 500 a connu un très grand succès sur le marché québécois et l’arrivée de la 500 Abarth a permis à des conducteurs sportifs de se faire plaisir au volant d’une voiture de petite dimension dont les performances sont impressionnantes.

Mais une bonne chose, ça peut quand même s’améliorer. C’est probablement ce que ce sont dit les dirigeants d’ACS qui ont fondé la compagnie Cavallino dans le but de nous offrir une version encore plus spectaculaire de la 500.

Pour dévoiler cette voiture en première nord-américaine, plusieurs membres de la communauté italienne ainsi que des amateurs de belles voitures se sont donné rendez-vous chez Desmeules Chrysler Dodge, Jeep Fiat, le seul concessionnaire Cavallino au Canada, pour pouvoir examiner de près cette 500 hors de l’ordinaire. Eric Corso, le président de cette concession et Charles Barri, son directeur général, avaient lancé une invitation toute spéciale, et organisé une soirée alors que plusieurs produits de luxe de facture italienne étaient exposés. Les invités gastronomes ont aussi pu déguster plusieurs spécialités de la péninsule.

Quant à la vedette de la soirée, la Cavallino, elle trônait en plein centre de la salle de démonstration et on trouvait également un autre exemplaire dans la section Fiat de ce concessionnaire. Les deux voitures exhibées lors de cette soirée font partie d’une série de lancements exclusive qui sera limitée à 100 exemplaires. À peine dévoilée publiquement, la première Fiat Cavallino mise sur le marché a été immédiatement achetée.

 

Accessoires uniques


Les dirigeants d’ACS se sont contentés de développer des accessoires de carrosserie. Josef Taverna d’ACS a précisé que sa compagnie ne voulait pas s’aventurer dans la délicate opération des modifications mécaniques qui causent parfois des problèmes au chapitre de la garantie. Pour l’instant, la Cavallino possède donc un capot doté d’un extracteur d’air pour évacuer la chaleur, une prise d’air NACA laquée en noir satiné pour laisser entrer l’air frais dans le compartiment moteur, contribuant ainsi à diminuer la température de fonctionnement de ce dernier. À l’arrière, sur la partie supérieure du hayon se trouve un aileron en matériaux composites avec supports en aluminium CNC et lames latérales de couleurs contrastantes. Des insignes « Cavallino » ont été apposés sur les côtés et à l’arrière. Enfin, une plaque intérieure numérotée séquentiellement est accompagnée d’un certificat d’authenticité.

Pour l’instant, deux bandes de rallye s’étendant du capot au hayon sont proposées en option. Sont aussi offerts des tapis personnalisés « Cavallino » avec seuils de porte. D’ici la fin de 2013, il sera également possible de commander une prise d’air avant (Front Splitter) – dans le but d’améliorer l’appui (downforce) et améliorer l'évacuation d’air frontal –, ainsi qu’un becquet avant pour remplacer la grille centrale avec une ouverture plus grande pour une ventilation plus efficace du refroidisseur intermédiaire. Ce becquet peut recevoir deux feux de circulation diurne DEL à haute puissance.

Tous ces accessoires « Cavallino » peuvent être installés sur toutes les versions de la Fiat 500. Par ailleurs, l’aileron arrière ne peut être monté sur le cabriolet. Il faut en plus préciser que Cavallino Cars est une nouvelle division d’Advanced Composite Specialties, dédiée à l'optimisation de performance et de développement des composantes pour la FIAT 500. Advanced Composite Specialties (ACS) est un fournisseur de composantes en composite OEM destinées à l'industrie de l’automobile. Cette compagnie, établie à Lachine, produit entre autres le capot en composite de la Mustang GT500. La qualité des pièces installées sur la Cavallino témoignent de l’expertise et de la compétence de l’entreprise.

 

Le style à la hauteur des performances


Certains propriétaires de voitures de performance aiment que celle-ci soit la plus discrète possible en apparence. D’autres, par contre, aiment bien afficher leurs couleurs... Ce sont ces derniers qui apprécieront la Cavallino. Il ne faut cependant pas oublier que ce modèle est plus qu’une voiture tape-à-l’œil. En effet, notre modèle d’essai était une version Abarth et celle-ci est extrêmement agréable à conduire, tant en raison de la puissance de son moteur que des éléments de suspension qui permettent de tirer un meilleur profit de cette cavalerie. Avec une écurie de 160 chevaux et un poids de 1 074 kg, le rapport poids/puissance est digne de mention. Mais cette voiture n’a pas été essentiellement conçue pour réaliser des temps canon dans l’exécution du 0-100 km/h, même si cet exercice se boucle en 7,3 secondes.

Cette performance ne nous est toutefois pas offerte au détriment du confort et de l’agrément conduite. En maintenant le régime du moteur à un niveau acceptable, les accélérations et les reprises sont correctes tandis que la suspension n’est pas trop rigide. Par contre, dès que l’on dépasse 4 000 tr/min, le paysage défile beaucoup plus rapidement. Et c’est à ce moment qu’on peut détecter un effet de couple dans le volant, bien que ce soit quand même assez bien contrôlé. Dans les virages, en raison de l’empattement très court, la voiture pivote plus qu’elle ne tourne, ce qui ajoute au plaisir de la conduite.

La planche de bord est semblable à celle de toutes les autres 500, mais l’Abarth possède en plus des sièges de type course qui fournissent un bon support latéral. Le volant, quant à lui, affiche fièrement en son moyeu l’écusson au scorpion servant à identifier cette marque. Sur les branches du volant, on retrouve les commandes de la radio, du régulateur de croisière et de la téléphonie embarquée. La bagnole est aussi munie d’un ingénieux système de navigation Tom Tom très pratique. Une fois stationné, on peut apporter le module de navigation avec soi, ce qui est apprécié en ville pour se rendre à la destination finale. Somme toute, toutes les qualités du modèle Abarth figuraient sur notre Cavallino d’essai.

Si j’avais une amélioration à suggérer, ce serait d’ajouter un sixième rapport à la boite manuelle qui est la seule disponible sur ce modèle. Pour le reste, je m’en accommoderais avec grand plaisir!

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Fiat 500 Abarth 2013

Fourchette de prix

13995 à 27995$

Prix du modèle à l'essai

29995$

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

5 ans / 100 000 km

Options

Ensemble Cavallino

Concurrents

Chevrolet Spark, Scion iQ, smart Fortwo

Points forts

Ensemble Cavallino
Performances sportives
Agrément de conduite
Silhouette unique
Places avant confortables

Points faibles

Boîte manuelle 5 rapports seulement
Place arrière pour enfants uniquement
Certains cadrans indicateurs difficiles à lire

Fiche d'appréciation

Consommation

70.0 %

Valeur subjective

80.0 %

Esthétique

90.0 %

Confort

80.0 %

Performance

90.0 %

Apréciation générale

90.0 %