Fiat 500 : en version à empattement allongé

Ce n’est plus un secret pour personne : la p’tite Fiat 500 ne se vend pas en Amérique du Nord, exception faite des irréductibles « Gaulois d’Amérique » que certains appellent Québécois. À noter que le tiers des ventes canadiennes de la Fiat 500 ont été réalisées au Québec.

Ce n’est pas en y ajoutant des versions décapotables ou Abarth de 160 chevaux que la petite italienne va tout à coup séduire les Américains qui ne sont toujours pas friands de voitures économiques.

Fiat comptait pouvoir écouler environ 50 000 exemplaires de sa « 500 » annuellement, en Amérique du Nord, mais à peine 20 000 unités ont été vendues.

La solution envisagée
Pour résoudre ce délicat problème, Fiat envisage sérieusement d’ajouter deux versions à empattement allongé de son modèle, dont l’une d’elles aurait deux portières supplémentaires.

Une Fiat 500 allongée dont les dimensions seraient plus près de celles des Ford Fiesta, Honda Fit, Hyundai Accent et autres autos de ce gabarit.

Nos voisins du Sud, qui sont toujours friands de berlines à quatre portières, pourraient également amener le constructeur italien à proposer une berline Fiat 500 en Amérique du Nord, d’ici quelques années.

Une première à Genève
Bien que rien de tout cela ne soit confirmé par Fiat, il y aurait tout lieu de croire que le Salon international de l’automobile de Genève, qui ouvrira ses portes le 8 mars prochain, sera l’hôte du dévoilement de la première Fiat 500 à empattement allongé dotée de cinq portières.

Le modèle destiné au marché nord-américain serait produit à l’usine de Toluca au Mexique, tandis que celui réservé au Vieux Continent proviendrait de Serbie.

Catégories