9 films tournés à Montréal

par Patrick Robert le 14 avril 2014

Il n’est pas toujours évident de reconnaître la métropole et ses environs dans les productions hollywoodiennes qui ont été tournées ici. Elle prend parfois des allures de New York, Washington et même la Russie! À preuve, voici 11 films tournés à Montréal dont on ne devinerait pas qu’ils ont été tournés dans la métropole.  

Johnny Mnemonic

Johnny Mnemonic est un film tourné à Montréal

Le Newark de 2021 où se déroule l’action de Johnny Mnemonic pourrait paraître familier aux cinéphiles montréalais qui ont le sens de l’observation, et pour cause. Filmée en partie dans la métropole, l’adaptation cinématographique du roman de William Gibson montre clairement les gratte-ciels du centre-ville, sans oublier le quartier général des cyber-rebelles, installé sous la structure du pont Jacques-Cartier.

 

300

300 est un film tourné à Montréal

Bien malin celui ou celle qui pourrait se douter que la réalisation du péplum de Zack Snyder a été effectuée de A à Z à Montréal, puisqu’à l’exception d’une scène à l’extérieur, le tournage s’est entièrement fait devant des écrans verts aux studios Icestorm de la rue Molson. La connexion entre le film et la ville ne s’arrête pas là, puisque les effets spéciaux sont signés par la défunte boîte montréalaise Meteor Studios.

 

X-Men: Days of Future Past

X-Men: Days of Future Past est un film tourné à Montréal

En attendant le mois de mai, on est impatient de voir X-Men: Days of Future Past, non seulement parce que le film marque le retour de Bryan Singer à la réalisation, mais aussi parce qu’il a été entièrement tourné chez nous. En plus des studios de la Cité du cinéma, la production a utilisé 26 endroits différents de la métropole, dont le devant de l’Hôtel de ville et l’Université McGill. Hugh Jackman a d’ailleurs profité de son passage pour faire un don de 10 000 dollars au Montreal Children’s Hospital.



 

 

White House Down

 

White House Down a été tourné à Montréal

Suite à une première visite pour The Day After Tomorrow, le réalisateur Roland Emmerich a assez aimé l’expérience pour revenir travailler à Montréal lorsqu’est venu le temps de tourner White House Down. Le Washington du film a été reproduit en majeure partie dans les Studios Mel’s de la Cité du cinéma, mais on s’est également servi du Parc Maisonneuve pour recréer les jardins de la Maison Blanche.

 

Lucky Number Slevin

Lucky Number Slevin

Comme bon nombre de productions américaines, Lucky Number Slevin cadre ses images de Montréal pour lui donner des allures de New York, ce qui ne nous empêche pas de reconnaître certains lieux du film, dont un Palais des Congrès transformé en aéroport. Durant le tournage, le SPVM a d’ailleurs dû intervenir lors d’une soirée dans un bar pour calmer les comédiens Lucy Liu et Josh Hartnett, qui dansaient sur les tables.

 

Death Race

Death Race

Ça ne paraît peut-être pas au premier coup d’œil, mais Death Race a été complètement filmé dans la région de Montréal. On a construit la prison de Terminal Island sur le site de l’ancienne gare de triage de la compagnie Alstom à Pointe Saint-Charles, en y ajoutant l’eau et les silos du Vieux-Port par ordinateur. La production s’est aussi déplacée dans l’ancien pénitencier de Saint-Vincent de Paul, là où a été tourné la grande majorité du film Gothika.

 

Riddick

Riddick

L’intention de Vin Diesel était de filmer Riddick bien au chaud en Australie, mais des problèmes financiers l’ont finalement « convaincu » de venir à Montréal. Confiné aux Studios Mel’s de la Cité du cinéma en raison du climat, l’acteur ne se gêne pas pour avouer à quel point il a détesté son expérience de tournage, déclarant en entrevue : « Vous savez à quoi ressemble l’hiver avec ses tempêtes de neige là-bas? C’était affreux.»

 

Get Smart

Get Smart

Alors que Montréal sert souvent de décor à d’autres villes américaines, le remake de Get Smart a plutôt utilisé la métropole pour toute sa portion prenant place en Russie. En plus de tourner à l’Université McGill, le luxueux Windsor sur la rue Peel s’est transformé en salle de bal russe pour les besoins du film. À la même époque, The Curious Case of Benjamin Button utilisait également la ville pour ses scènes se déroulant à Moscou.

 

Warm Bodies

Warm Bodies

Ce Roméo et Juliette de zombies constitue une très belle carte de visite pour la région métropolitaine. Même s’il a perdu son mat et qu’il a été déplacé au centre-ville grâce à la magie de l’ordinateur, Warm Bodies met en vedette le Stade olympique, une Montréal emmurée, et l’aéroport de Mirabel. La production a même engagé le Cirque du Soleil pour entraîner ses acteurs à bouger comme des morts-vivants.

 

Catégories