10 films où il fait plus froid qu'au Québec

par Patrick Robert le 20 janvier 2017

Au Québec l’hiver, quand le mercure avoisine les moins trente (avec ou sans facteur éolien), il ne fait pas froid, il fait frette, mais puisque, lorsqu’on se compare, on se console, voici dix films où le climat est encore plus inhospitalier que chez nous.

 

Shining, l’enfant lumière (v.o. : The Shining)

Warner Bros. Pictures

Chargé de surveiller l’hôtel Overlook durant l’hiver, Jack Torrance, sa femme et leur fils se retrouveront complètement coupés du reste du monde lorsqu’une tempête quasi-surnaturelle s’abat dans les montagnes du Colorado, ensevelissant les routes sous vingt pieds de neige et perturbant toutes les communications téléphoniques.

 

Huit en-dessous (v.o. : Eight Below)

Buena Vista Pictures

Huit en-dessous relate l’histoire vraie de Jerry Shepard, un guide de chiens de traîneaux qui fera l’impossible pour sauver ses huit huskies oubliés en Antarctique lors de l’évacuation d’urgence de la base polaire où il travaille. Malgré la froideur de ses paysages, ce film touchant réchauffera le cœur de toute la famille.

 

La colonie (v.o. : The Colony)

Entertainment One

Dans le futur, l’humanité a fini par détraquer le climat avec ses expériences, et la neige tombe sans cesse sur la planète depuis des années. Réfugiés dans des bases souterraines, les personnes ayant le malheur d’attraper la grippe doivent choisir entre la mort ou l’exil, dans ce long-métrage évoquant une sorte de Mad Max des glaces.

 

Peur Grise (v.o. : The Grey)

Open Road Films

Survivre à l’écrasement de leur avion dans une région sauvage de l’Alaska n’était que le début du calvaire pour sept employés d’une compagnie pétrolière qui, en plus de composer avec le froid intense et la neige qui ralentit la marche et rend la visibilité nulle, se verront également traqués par une meute de loups.

 

Snowpiercer, le Transperceneige (v.o. : Snowpiercer)

CJ Entertainment

En 2014, pour contrer le réchauffement climatique, les scientifiques ont dispersé des gaz dans l’atmosphère. Dix-sept ans plus tard, la Terre est devenue un véritable enfer blanc, et tout ce qui reste de l’humanité s’entasse dans un train qui, comme un Transsibérien de l’apocalypse, tourne en rond sur ses 4830 kilomètres de rails.

 

30 jours de nuit (v.o. : 30 Days of Night)

Columbia Pictures

Située à 550 kilomètres du cercle arctique, Barrow est l’agglomération la plus au Nord de l’Alaska, et chaque année, la centaine d’habitants de la petite ville doivent vivre avec une absence totale de soleil durant un mois, ce qui explique que des vampires aient décidé de faire de l’endroit leur terrain de jeu mortel. 

 

Whiteout : Enfer Blanc (v.o. : Whiteout)

Warner Bros. Pictures

En dépit d’un environnement particulièrement hostile où les vents peuvent atteindre 100 kilomètres/heure et le mercure peut dégringoler jusqu’à -65 degrés Celsius, une policière postée sur une base scientifique américaine devra résoudre le tout premier meurtre à survenir en Antarctique, dans le thriller Enfer blanc.

 

L’Effroyable Chose (v.o. : The Thing)

Universal Pictures

Tirant profit de l’isolement et des conditions météo extrêmes de l’Antarctique, ce classique de John Carpenter, où des scientifiques déterrent un extraterrestre enfoui dans la neige depuis mille ans avant de découvrir que l’envahisseur peut prendre la forme de n’importe quel animal ou humain, vous glacera littéralement le sang.

 

Le Jour d’après (v.o. : The Day After Tomorrow)

20th Century Fox

Le roi du film catastrophe, Roland Emmerich, prend une tangente écologique avec Le Jour d’après, en imaginant les conséquences d’un refroidissement des océans de seulement 13 degrés suite à la fonte des glaciers, ce qui entraîne rien de moins qu’une nouvelle ère glaciaire déferlant sur l’ensemble de l’hémisphère nord.

 

Star Wars, épisode V : L’Empire contre-attaque (v.o. : Star Wars : Episode V - The Empire Strikes Back)

20th Century Fox

Malgré son nom, la planète Hoth, où les rebelles ont installé leur base dans L’Empire contre-attaque, est un endroit frigorifique où le mercure peut descendre jusqu’à -220 degrés la nuit! Pas étonnant que Luke Skywalker n’ait survécu à ce climat qu’en se glissant dans les entrailles encore fumantes (beurk!) d’un tauntaun… 

Catégories