Fisker est toujours à la recherche de nouveaux propriétaires

Avant de devoir déclarer faillite, le constructeur américain de voitures de luxe à propulsion électrique recherche de nouveaux propriétaires...

Après la résiliation des constructeurs chinois Geely et Dongfeng à vouloir racheter Fisker, la société américaine se tourne vers deux autres firmes qui ont tout intérêt à lui éviter la faillite.

De son côté, VL Automotive est en train de développer une berline sport haute performance appelée Destino, qui n’est rien d’autre qu’une Fisker Karma légèrement remodelée et qui perd sa motorisation électrique. Sous le capot de la berline Destino niche le moteur de la Cadillac CTS-V, un puissant V8 de 450 chevaux. Une compagnie dirigée par un certain Bob Lutz, ancien haut dirigeant de GM.

Wanxiang est cette autre société qui doit souhaiter la relance de Fisker, puisqu’elle vient de racheter la compagnie A123, le fabricant des batteries que l’on retrouve dans la Fisker Karma.

Si jamais ces deux sociétés ne peuvent s’entendre avec Fisker pour le rachat de cette dernière, on peut aisément imaginer que ce sera bel et bien la fin du constructeur de la berline Karma.