Fisker sur le point de déclarer faillite

Rien ne va plus pour le constructeur américain Fisker qui est, plus que jamais, au bord de la faillite.

 

Une chronologie qui ne ment pas:


-    démission de son président-fondateur (13 mars 2012);
-    rappel de 2 400 voitures;
-    le fournisseur de batteries A123 au bord de la faillite;
-    deux arrêts de production de la berline Karma;
-    échec des négociations visant à trouver de nouveaux investisseurs.

Au début du mois, le manufacturier californien a dû procéder au licenciement de 160 employés, ce qui représente 75% de ses effectifs…

Jusqu’à ce jour, la liste de paie de Fisker comptait environ 210 employés.

 

Un prêt à rembourser


Comme ce n’était pas assez, le département de l’Énergie des États-Unis réclame à Fisker, une somme qui avoisine 200 000 $. Ce qui représenterait les montants non utilisés d’un prêt de 529 millions, versé en 2009 pour le développement de nouveaux modèles.