Ford Fiesta ST 2014, l’art de transformer une sous-compacte en bolide

La Fiesta ST 2013, une première sous-compacte gonflée aux stéroïdes

Depuis des années, le créneau des sportives compactes séduit les amateurs de performances avec ses modèles survitaminés proposés à des prix plus accessibles. Les compagnies d’assurance raffolent aussi de ces petits modèles… Ces bolides sont en majeure partie des versions haute performance de modèles compacts avec notamment la Honda Civic Si, la Ford Focus ST, la MazdaSpeed3 et bien entendu, la Volkswagen Golf GTI. Voilà que Ford décide de démocratiser encore plus la performance en introduisant cette année la Fiesta ST, une première sous-compacte gonflée aux stéroïdes. On peut aussi considérer la Fiat 500 Abarth, même si elle n’a pas la même fougue.

Des Fiesta survitaminées circulent en Europe depuis quelques années, mais c’est la première fois que nous y avons droit. Merci à la stratégie « voiture globale » de Ford qui nous permet d’obtenir de petites perles du genre. On fait souvent d’importants compromis lorsque l’on décide de se procurer une sous-compacte, mais dans le cas de la ST, on retrouve rapidement le plaisir de la route. Rarement une sous-compacte nous aura autant charmés.

Tel un bolide


La Fiesta ST utilise la base de la Fiesta ordinaire, mais propose plusieurs modifications destinées à optimiser ses performances. Pour le moment, seule la livrée cinq portes est vendue à la sauce ST, le modèle à trois portes demeurant réservé à l’Europe. Certes, notre Fiesta ST est un peu plus lourde, mais au moins, elle est plus pratique. La berline non plus n’a pas droit au traitement ST, ce n’est réellement pas une grosse perte dans son cas.

Évidemment, on en a profité au passage pour doter la ST d’une carrosserie distincte afin de mettre en lumière ses prétentions de sportive. Devant plus agressif avec sa grille en alvéoles, ensemble de jupes, échappement différent, diffuseur d’air sous la voiture à l’arrière, tout y est pour rehausser l’apparence de ce petit bolide. La Fiesta est encore plus jolie avec ses jantes exclusives de 17 pouces.

L’espace d’une sous-compacte


Le traitement sport est aussi perceptible à l’intérieur. Difficile de ne pas remarquer les sièges sport Recaro de couleur assortie dont les appuis latéraux donnent l’impression d’être à bord d’une voiture de course. À la vérité, ils ne sont pas des plus pratiques pour se glisser dans l’habitacle, mais une fois assis, on oublie rapidement que l’on conduit une sous-compacte. Les enfants adorent s’installer à l’arrière, lequel a également reçu sa touche sportive. Du reste, on apprécie la qualité de finition et les quelques autres attentions supplémentaires de la ST, notamment le volant sport gainé de cuir et les nombreuses garnitures en chrome. L’équipement de série de la ST est complet, on ne retrouve pratiquement que le système de navigation au catalogue des options. Cette bagnole est plus dispendieuse, mais on a le sentiment d’en avoir pour notre argent.

Néanmoins, la Fiesta ST demeure une sous-compacte et la version ST, bien que plus grisante, n’ajoute pas davantage d’espace. À l’arrière, on est à l’étroit alors que l’espace de chargement n’est pas des plus généreux. On atteint rapidement la limite si l’on doit composer avec les besoins quotidiens d’une famille. Son hayon rehausse toutefois son aspect pratique.

Près de 200 chevaux


Le cœur de cette petite bombe est véritablement son moteur Ecoboost de 1,6 litre, calibré expressément pour elle. Grâce à l’injection directe et à la magie de la turbocompression, ce moulin développe une puissance de 197 chevaux et un couple de 202 lb-pi. Cela peut sembler conservateur au premier regard, mais il faut comprendre que la Fiesta est une sous-compacte, ce moteur lui procure un excellent ratio poids/performance. Aucune autre de sa catégorie ne peut se vanter de boucler le 0-100 km/h en deçà de sept secondes. Ce moteur est jumelé à l’unique transmission proposée, une manuelle à six rapports. Insérez vos applaudissements ici.

Dès que l’on enfonce le bouton du démarrage, on est ravi par la riche sonorité du moteur. La Fiesta ST nous a vite séduits par son comportement dynamique et solide. Elle intègre plusieurs technologies supportant ses prétentions, notamment son convertisseur avec vecteur de couple qui permet de manœuvrer plus rapidement en virage et avec une plus grande précision. Ce système, dérivé de celui de la Focus ST, réduit la puissance transmise à la roue intérieure en virage, permettant ainsi de maximiser la tenue de route. Pas mal pour une sous-compacte!

On s’est aussi assuré que la Fiesta pourrait s’arrêter plus promptement. Alors que les autres versions sont équipées de freins à tambour à l’arrière, la Fiesta ST dispose de freins à disque aux quatre roues incluant des disques avant ventilés de 54 mm et des plaquettes plus endurantes. Son châssis a été développé par l’équipe RS de chez Ford Europe en collaboration avec l’équipe SVT, basée ici. Ce châssis profite d’éléments de suspensions uniques. La voiture colle au bitume et la rigidité est exemplaire, mais la conduite quotidienne sur nos routes en mauvais état est un peu plus fastidieuse...

La Fiesta ST est indéniablement fort attrayante, mais son charme à un prix : un peu moins de 25 000 $. Son prix de base la place directement au niveau d’une voiture compacte très bien équipée, ce qui rend le choix plus difficile.

Fiche d'évaluation

Modèle à l'essai

Ford Fiesta ST 2014

Fourchette de prix

18 073 à 28 484$

Prix du modèle à l'essai

28 484$

Garantie de base

3 ans / 60 000 km

Garantie du groupe motopropulseur

5 ans / 100 000 km

Options

n.d.

Concurrents

Honda Fit, Hyundai Accent, Kia Rio/Rio5, Nissan Versa, Toyota Yaris

Points forts

Performances relevées
Style sportif
Bon niveau d'équipement
Bonne tenue de route

Points faibles

Espace de chargement réduit
Essence super requise
Suspension très ferme

Fiche d'appréciation

Consommation

70.0 %

Valeur subjective

80.0 %

Esthétique

80.0 %

Confort

60.0 %

Performance

90.0 %

Appréciation générale

80.0 %