Ford Série F 2013: V8 5,0 litres ou V6 Ecoboost?

Le F-150 2013 propose peu de changements.

La rivalité dans le créneau des camionnettes pleine grandeur est on ne peut plus féroce alors que les trois constructeurs américains se livrent une lutte sans merci depuis des décennies. Ford continue d’occuper le premier rang du palmarès des véhicules les plus vendus au Canada, toutes catégories confondues, avec sa Série F. D’ailleurs, il s’est écoulé pas moins de 106 358 unités au Canada en 2012, un record, ce qui représente en moyenne près de 300 unités vendues par jour! Pas étonnant que ce véhicule soit littéralement le pain et le beurre chez Ford.

Du côté de Chrysler et de sa division Ram, on affiche depuis le début de 2013, et pour la première fois, des ventes supérieures à celles du Chevrolet Silverado et du GMC Sierra combinées. Il faut avouer que Chrysler n’a pas ménagé les efforts ces dernières années avec une refonte majeure et plusieurs innovations, notamment une transmission à huit rapports. Qui plus est, l’entreprise au pentagone nous annonce l’arrivée prochaine d’un moteur diésel dans la version 1500, ce qui pourrait faire mal à la concurrence.

Chez GM, on a mis une éternité à proposer une camionnette remaniée, ce qui est chose faite en 2013. Reste à voir si cette récente version saura renverser la vapeur, mais cette nouvelle génération semble un bon pas en avant.

 

Un Ford F-150 exclusif, le Limited


Nous nous sommes récemment déplacés dans la région de Drumheller en Alberta afin de mettre à l’épreuve les capacités de la Série F 2013. Fort d’une refonte complète du modèle en 2009 et des moteurs en 2012, le F-150 2013 propose peu de changements, si ce n’est une nouvelle calandre au style plus industriel, des phares HID (High Intensity Discharge) ainsi que le système MyFord Touch, un écran tactile multifonction qui contrôle à peu près tout du véhicule.

Ford en profite également pour introduire cette année la version Limited, cette dernière occupant maintenant le haut du pavé en termes de prix et d’exclusivité. On a voulu offrir le summum des camionnettes de luxe et pour ce faire, on l’habille avec des coloris uniques, une calandre monochrome et un intérieur tout en cuir rouge imitant l’habitacle des grandes sportives modernes. Doté d’une suspension sport et chaussé de roues de 22 pouces, le F-150 Limited est fort réussi, mais il troque aussi légèrement ses capacités de remorquage au profit de son apparence. Il y a toujours un compromis à faire!

Du reste, le F-150 se décline en une panoplie de versions et il n’est pas facile de faire un choix. Il faut tout d’abord savoir que le F-150 est proposé en deux principaux empattements : court (145 pouces) et long (163/157 pouces). Plusieurs apprécient le style et la manœuvrabilité supérieure du premier, alors que d’autres préfèrent l’aspect plus pratique de l’autre. Pour ce qui est des cabines, il y a la classique, sans sièges à l’arrière, tandis que la version Supercrew, la plus populaire, ajoute au côté pratique avec ses quatre portes. Voilà sans doute la version à privilégier pour la famille. La version à cabine double a un style un peu plus sportif et offre plus choix au chapitre des longueurs de caisse.

 

V6 Ecoboost ou V8? Nouveau dilemme...


Concernant les moteurs, rien de changé cette année. On retrouve toujours à la base le V6 de 3,7 litres qui développe 291 chevaux et qui convient pour les travaux légers. Quant à savoir si le V6 de 3,5 litres Ecoboost est aussi révolutionnaire que promis et supérieur au V8 de 5,0 litres, il l’est mais avec une certaine réserve. Tout d’abord, ce ne sont pas ses cinq chevaux supplémentaires – par rapport au V8 – qui retiennent l’attention, mais plutôt son couple de 420 lb-pi qui le rend si intéressant. Lorsque l’on travaille avec un tel véhicule, le couple du moteur est un atout, et dans le cas du V6 Ecoboost, on a en amplement.

En outre, ce moteur permet d’obtenir la capacité de remorquage maximale, 11 300 lb comparativement à 10 500 lb dans le cas du V8 de 5,0 litres. Et le plus beau dans tout ça? Sa cylindrée réduite vous évite de devoir payer la taxe des grosses cylindrées, une économie appréciable qui contribue à rentabiliser le débourser supplément du moteur.

 

Le hic…


Du côté de Ford, on nous promet une consommation réduite avec l’Ecoboost puisqu’en réalité il s’agit d’un moteur six cylindres. C’est vrai! Lors d’une petite compétition de consommation, nous avons obtenu un résultat de 9,6 l/100 km sur une distance d’un peu plus de 50 km. On se tape dans le dos! Toutefois, il faut conduire posément afin de profiter d’une telle consommation, car des accélérations brusques ou une vitesse supérieure à 100 km/h la fera vite grimper. Même constat lorsque vous remorquez en zone urbaine, la consommation tend à grimper rapidement si vous n’adoptez pas une conduite modérée. Bref, le moteur Ecoboost pénalise beaucoup plus que le V8 si vous devenez un peu trop enthousiaste avec l’accélérateur...

Du reste, quelques activités nous ont permis de mettre à l’épreuve le F-150 et de constater ce que nous savions déjà : Il s’agit d’une véritable bête de travail. Tout a été pensé afin de le rendre extrêmement efficace.

Quant au Raptor, il surprend par ses aptitudes hors route et la puissance de son V8 de 6,2 litres de 411 chevaux. D’ailleurs, ce moulin est maintenant optionnel dans pratiquement toutes les livrées du F. Le Raptor sera proposé en version Special Edition pour 2014, se distinguant notamment par de nouveaux coloris.

Pour 2014, il faut s’attendre à quelques changements dans le cas du F-150 régulier, mais rien de majeur. Il faudra patienter jusqu’à la fin 2015 pour voir arriver une nouvelle génération qui sera sans aucun doute inspirée du concept Atlas, présenté au dernier Salon de l’auto de Detroit.