Gadgets : allo, maman, bobo

On en fait des contorsions aujourd’hui pour s’adapter à l’utilisation d’un nombre grandissant de gadgets électroniques dans toutes sortes de contexte. Les épaules voûtées, le cou et les poignets dans un drôle d’angle et les muscles des mains contractés pour taper sur des petits claviers. Des comportements qui augmentent les risques de blessures.

Dans un papier sur le sujet publié dans le New York Times , le professeur d’ergonomie Alan Hedge de l’université Cornell souligne que toutes ces postures augmentent les risques de fatigue oculaire, de tendinites et du Syndrome du canal carpien (une condition douloureuse au niveau du poignet qui irradie vers la main et le bras).

Les ordinateurs portables aggravent le problème parce qu’ils ne rencontrent pas les configurations ergonomiques requises d’un système informatique. L’écran et le clavier étant rattachés l’un à l’autre, si vous placez le clavier dans une position adéquate c’est l’écran qui ne sera pas à la bonne distance. Donc, il y aura de la fatigue oculaire.

Les pouces de la main sont sollicités comme jamais, et ils sont plus sensibles que les autres doigts parce qu’ils sont composés de 2 os plutôt que trois. Les pouces n’ont pas été conçus pour texter. La messagerie texte est d’ailleurs responsable d’une augmentation notable de la ténosynovite de De Quervain, une tendinite du poignet caractérisée par une inflammation d’un tendon. Une condition qui affecte votre capacité à tenir un objet avec la main.

Pour aller à la source de certaines douleurs, le professeur Hedge suggère d’être un détective de sa propre vie. Pour réduire ou prévenir la douleur, intéressez-vous à toutes activités soutenus et répétitives engendrées par l’utilisation d’un appareil en particulier. Attention également aux facteurs psychologiques. Le stress mental est souvent responsable d’une contraction des muscles qui accentue le stress physique.

Parmi les conseils donnés par Alan Hedge pour se faire du bien, je retiens celui-ci : faites des pauses régulièrement. En vous détachant des appareils électroniques à certaines périodes, vous donnez à vos muscles et à votre cerveau, un repos qui peut être extrêmement bénéfique.

(Source: nytimes.com)