Les gaffes les plus coûteuses de l'histoire

par Véronique Champagne - 37e AVENUE le 3 septembre 2015

Oups! Top 5 des gaffes les plus coûteuses de l'histoire...

 

Une chute à 2 millions

Exposition peinture

Photo: Thinkstock

Récemment, un jeune garçon de 12 ans s’est « enfargé » dans une structure d’une exposition à Taipei. Pas de bobo pour le jeune, mais on ne peut pas en dire autant de la toile qui a servi à maîtriser sa chute, une œuvre du peintre italien Paolo Porpora datant du 17e siècle et d’une valeur de 2 millions de dollars. Heureusement, pour le garçon et pour sa famille, aucune poursuite n'a été intentée par les responsables de l’exposition. Ouf !

 

6 millions dans les poubelles

Poubelle remplie d'argent

Photo: Thinkstock

En 2009, James Howell détenait 7 500 Bitcoins, une devise électronique dont il ignorait la valeur. Alors, quand le disque dur sur lequel la somme était enregistrée a fait défaut, direction dépotoir sans trop s’en embêter. En 2013, son butin valait pourtant la bagatelle de 6 millions de dollars. L’ignorance ne tue pas, mais elle fait parfois drôlement mal...

 

À la recherche du gros lot perdu

Billet de loterie

Photo: Thinkstock

181 millions de dollars. C’est la somme qu’un couple britannique aurait empochée… si l’homme n’avait pas jeté le billet de loterie de la combinaison gagnante de son épouse. Pour le meilleur et pour le pire, qu'y disait...

 

Une coûteuse faute de frappe

Bourse

Photo: Thinkstock

En 2003, la compagnie japonaise Mizuho Securities souhaitait vendre une seule action au prix de 610 000 yens. Petit hic, par un doigtée malhabile, le courtier responsable de la transaction a plutôt proposé 610 000 actions pour 1 yen. L’erreur a coûté 225 000 000 $ à la compagnie, et on devine que le courtier a dû perdre son emploi…

 

Des milliards pour avoir sauté la clôture

Homme avec du rouge à lèvre sur le col de sa chemise

Photo: Thinkstock

Jocelyn Wildenstein a surpris son mari, l’homme d’affaires Alec Wildenstein, les culottes à terre avec une femme de 42 ans sa cadette. Dur coup. Or, celle qui est bien connue pour son penchant pour la chirurgie plastique est retombée rapidement sur ses pattes pour réclamer son dû : 2,5 milliards de dollars au divorce, et 100 millions annuellement pendant 13 ans.